DCB/DBC Mobile beta
+

MULKINS, HANNIBAL, ministre de l’Église méthodiste wesleyenne et ministre de l’Église d’Angleterre, né dans le Haut-Canada, en 1811 ou 1812, épousa, le 19 mai 1842, Jane Gray Dennis qui lui donna plusieurs enfants, décédé le 26 juillet 1877, à Stapleford, Nottinghamshire, Angl.

Hannibal Mulkins fut pris à l’essai dans l’Église méthodiste wesleyenne au Canada en 1835 et fut ordonné en 1838. De 1835 jusqu’au début de 1840, il travailla dans les circuits qui desservaient la rue Yonge, le canton de Toronto, Whitby, Cobourg, Belleville et Brockville. John Carroll* a dit de lui qu’il était « un jeune ministre très doué ». Il jouissait d’une grande popularité et réussissait très bien, et Carroll ajoute qu’il inspira « un bon renouveau [...] parmi les jeunes » de Brockville. Toutefois, en 1840, « prenant ombrage de quelque légère mesure disciplinaire prise contre lui », il se tourna vers l’Église d’Angleterre. Selon Carroll, il fut un ministre efficace qui ne tomba pas « dans les extravagances ritualistes » et qui toujours « fit preuve de sentiments fraternels à l’égard de ses collègues des premiers jours ».

Mulkins se prépara à recevoir les ordres dans l’Église d’Angleterre sous la direction du révérend Edward Denroche qui dirigeait la paroisse de Brockville et du révérend Henry Caswell, instituteur de l’école secondaire. Il fut reçu diacre par l’évêque John Strachan* le 25 avril 1841 et ordonné prêtre le 9 mai 1842. On le nomma missionnaire itinérant dans les cantons de Fitzroy et de Pakenham et on rapporte que, durant ce ministère, il parcourut la région à l’ouest de Bytown (Ottawa) sur les rives de l’Outaouais : les cantons de Torbolton, de Fitzroy, de Pakenham, de McNab et de Horton et certains territoires non encore délimités. Le 1er janvier 1851, lord Elgin [Bruce*] le nomma aumônier du pénitencier provincial de Kingston pour remplacer le révérend Robert Vashon Rogers. Vers le milieu des années 50, Mulkins fut impliqué avec ce dernier dans un projet visant à faire nommer le révérend Thomas Hincks, frère de sir Francis*, à l’évêché de Kingston.

Au cours des années 1869–1873, Mulkins se rendit en Angleterre pendant quelque temps où il agit à titre de délégué de l’évêque de l’Ontario, John Travers Lewis*, afin de négocier le rachat de la subvention accordée au diocèse par la Society for the Propagation of the Gospel. Le 1er novembre 1875, Mulkins fut mis à la retraite et il quitta l’aumônerie du pénitencier. Il émigra en Angleterre où, en décembre 1875, il fut nommé vicaire à Stapleford, dans le diocèse de Salisbury, puis curé, en 1876.

James J. Talman

Hannibal Mulkins est l’auteur du Report to the Canada Temperance Society on the workings and effects of prohibitory legislation to suppress intemperance in the New England states (Kingston, C.-O., 1855).— Church (Cobourg ; Toronto), 1er mai 1841, 1er juill., 29 juill. 1852, 17 mai 1856.— Examiner (Toronto), 25 mai 1842.— Clerical guide and churchman’s directory, an annual register for the clergy and laity of the Anglican Church in British North America, 1876, C. V. F. Bliss, édit. (Ottawa, 1876).— Cornish, Cyclopædia of Methodism, I : 118.— Carroll, Case and his cotemporaries, IV : 259s.— J. L. H. Henderson, John Strachan as bishop (thèse de d.d., University of Western Ontario, 1956), 603–605.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

James J. Talman, « MULKINS, HANNIBAL », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 22 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/mulkins_hannibal_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/mulkins_hannibal_10F.html
Auteur de l'article:   James J. Talman
Titre de l'article:   MULKINS, HANNIBAL
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   22 octobre 2014