DCB/DBC Mobile beta
+

MURRAY, WALTER, membre du Conseil de Québec, commissaire du port de Québec et juge de paix, né en Irlande en 1701 ou 1702, inhumé à Québec le 4 avril 1772.

Bien que né et éduqué en Irlande, Walter Murray faisait partie de la famille Elibank de Grande-Bretagne et se trouvait ainsi apparenté à James Murray. Il vécut longtemps dans les colonies anglaises d’Amérique où il aurait été comédien ambulant, si l’on en croit une lettre de Guy Carleton* datée de 1766. On ignore à quel moment et à quel titre Murray arriva à Québec. Certains auteurs affirment qu’il y vint comme officier dans l’armée de Wolfe*, mais il est plus probable qu’il se soit établi au pays seulement après la Conquête ; sa correspondance nous apprend en effet qu’il n’y serait jamais venu si des amis du Maryland ne l’avaient persuadé que son lien de parenté avec le gouverneur pourrait lui être utile, ainsi qu’à son fils Richard. De toute façon, il était à Québec lors de l’instauration du gouvernement civil, en août 1764, puisque Murray le nomma alors à diverses fonctions importantes, bien qu’il ne parlât pas français. Décrit par le gouverneur comme « un homme de bon sens et de bonne éducation [qui] connaissait bien les colonies pour y avoir vécu longtemps », Walter Murray fut assermenté comme membre du premier Conseil de Québec le 13 août 1764. Onze jours plus tard, il fut nommé juge de paix dans les districts de Québec et de Montréal et, le 14 septembre, receveur général de la province. Il délégua ses pouvoirs de receveur général à son fils. Cependant, comme la capacité de nommer le titulaire de cette importante charge ne relevait pas de la compétence du gouverneur, mais plutôt de celle des lords de la Trésorerie, Walter Murray dut céder sa place à Thomas Mills. Il devait plus tard recevoir le titre de commissaire du port de Québec.

Après le départ de James Murray, en juin 1766, Walter demeura membre du conseil. Il signa avec Paulus Æmilius Irving, Adam Mabane, François Mounier* et James Cuthbert les remontrances du 13 octobre à Carleton, alors lieutenant-gouverneur de la province. Les signataires s’opposaient à la convocation d’une seule partie des membres du conseil par Carleton et à la préséance qu’il accordait aux conseillers nommés par le roi, comparativement à ceux choisis par Murray.

Walter Murray fut évidemment très déçu lorsqu’il apprit que son parent avait décidé de ne plus revenir. Il s’en expliqua dans une lettre à ce dernier en 1767 dans laquelle, se rappelant son ancien métier de comédien, il emprunte des paroles de Hamlet pour décrire sa situation et celle de son fils. Il aurait aimé que l’ancien gouverneur lui trouvât une charge qui lui aurait rapporté un bon salaire dans n’importe laquelle des colonies anglaises. Il ne semblait pas particulièrement heureux de vivre au Canada, « endroit dénué de tout ce qui rend la vie agréable ; un endroit bon seulement à y envoyer en exil ceux qui méritent un châtiment pour leur mauvaise vie passée ». Walter Murray demeura toutefois à Québec jusqu’à sa mort, assistant au conseil pour la dernière fois le 30 septembre 1771. Atteint de paralysie, il mourut au mois d’avril suivant.

Jacques L’heureux

APC, MG 11, [CO 42] Q, 2, p.300 ; 3, p.361 ; 4, p.60 ; 8, p.155 ; MG 23, GII, 1, sér. 1, 3, pp.203–207 ; RG 1, E1, 1, p.l ; RG 4, A1, p.4 374.— PRO, CO 42/1, p.397 ; 42/2, pp.38, 56, 80, 248 ; 42/3, pp.158, 163 (copies aux APC).— Coll. of several commissions (Maseres), 153.— Doc. relatifs à l’hist. constitutionnelle, 1759–1791 (Shortt et Doughty ; 1921), I : 248252, 277. Burt, Old prov. of Que. (1968), I : 76, 119s. ; II : 186. P.-G. Roy, Toutes petites choses du Régime anglais (2 sér., Québec, 1946), 1re sér. : 17. F.-J. Audet, Les législateurs de la province de Québec, 17641791, BRH, XXXI (1925) : 439. É.-Z. Massicotte, Les tribunaux de police de Montréal, BRH, XXVI (1920) : 181. P.-G. Roy, Josephte Murray, BRH, XLV (1939) : 23s.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Jacques L’heureux, « MURRAY, WALTER », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 4, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 23 nov. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/murray_walter_4F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/murray_walter_4F.html
Auteur de l'article:   Jacques L’heureux
Titre de l'article:   MURRAY, WALTER
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 4
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1980
Année de la révision:   1980
Date de consultation:   23 novembre 2014