DCB/DBC Mobile beta
+

PÂQUET, ANSELME-HOMÈRE (baptisé Michel-Anselme, il a signé son acte de mariage A. H. Pâquet), médecin, homme politique et professeur, né le 29 septembre 1830 à Saint-Cuthbert, Bas-Canada, fils de Timothée Pâquet et de Françoise Robillard ; le 25 septembre 1854, il épousa à L’Assomption, Bas-Canada, Henriette Gariépy ; décédé le 22 décembre 1891 dans son village natal.

Anselme-Homère Pâquet est issu d’une famille de cultivateurs. En 1842, il entre au collège de L’Assomption. Ses études classiques terminées, il s’inscrit en 1849 à l’école de médecine et de chirurgie de Montréal. Admis au Collège des médecins et chirurgiens du Bas-Canada le 12 mai 1853, il ouvre un cabinet et pratique la médecine dans son village natal.

En 1863, Pâquet se laisse tenter par la politique. Il se porte d’abord candidat à l’élection complémentaire tenue le 6 avril pour doter la division de Lanaudière d’un représentant au Conseil législatif, mais il est défait par Louis-Auguste Olivier. Dès l’été, il se représente, cette fois aux élections générales de l’Assemblée législative de la province du Canada, dans la circonscription de Berthier, et le 23 juin il remporte la victoire sur son adversaire Pierre-Eustache Dostaler par 378 voix. Pâquet siège en chambre à titre d’indépendant, mais il est un fervent opposant au projet de Confédération. En 1865, par suite de la pétition de huit municipalités de sa circonscription, il prononce un discours à l’Assemblée, qui démontre la non-rentabilité du pacte confédératif projeté par le gouvernement de coalition de sir Étienne-Paschal Taché* et de John Alexander Macdonald.

Son opposition à l’union des provinces canadiennes n’empêche toutefois pas Pâquet de briguer les suffrages dans Berthier en 1867, aux premières élections générales tenues sous le nouveau régime constitutionnel. Élu avec 36 voix de majorité seulement, il se range dès lors du côté du parti libéral. En 1872, il bat son adversaire conservateur Édouard-Octavien Cuthbert, maire de Berthier (Berthierville), par 742 voix et, en 1874, il est réélu sans opposition député de Berthier à la chambre des Communes.

Au début de 1875, Pâquet démissionne de son siège de député pour accéder au Sénat, le 9 février, à titre de représentant de la division de La Vallière, vacante depuis le décès de Charles-Christophe Malhiot*. Il remplira cette fonction jusqu’à sa mort en décembre 1891.

Au cours de sa vie, Pâquet fut également président de la Société permanente de construction du comté de Berthier, administrateur-fondateur de la Banque Ville-Marie en 1872, membre de l’American Public Health Association et membre du Conseil d’hygiène de la province de Québec. En 1884 et 1885, il fut professeur de clinique médicale à l’Hôtel-Dieu de Montréal et, parallèlement, il enseigna l’hygiène et la santé publique à l’école de médecine de Montréal.

Médecin et homme politique apprécié dans son milieu, Anselme-Homère Pâquet marqua la vie publique pendant près de 30 ans. À ses funérailles, plusieurs amis et adversaires vinrent lui rendre un dernier hommage.

Marcel Fournier

ANQ-M, CE5-14, 25 sept. 1854 ; CE5-19, 1er oct. 1830.— « A.-H. Paquet », Journal d’hygiène populaire (Montréal), 8 (1891), n° 8 : 255.— L’Événement, 21 déc. 1891.— Canadian directory of parl. (Johnson).— CPC, 1870 ; 1875 ; 1891.— Cyclopædia of Canadian biog. (Rose et Charlesworth), 1 : 535.— J. Desjardins, Guide parl., 169, 252, 279.— Florian Aubin, la Paroisse de Saint-Cuthbert : histoire et album-souvenir, 1765–1980 (2 vol., s.l., 1981–1982), 1 : 493, 780–781.— Anastase Forget, Histoire du collège de L’Assomption ; 1833 – un siècle – 1933 (Montréal, [1933]), 542.— Marcel Fournier, la Représentation parlementaire de la région de Joliette, 1791–1976 (Joliette, Québec, 1977), 191–192.— Édouard Desjardins, « l’Évolution de la médecine interne à Montréal : le premier centenaire (1820–1920) », l’Union médicale du Canada (Montréal), 106 (1977) : 242.— Jacques Rainville, « Vers notre tricentenaire ; nos députés fédéraux », le Courrier de Berthier (Berthierville, Québec), 21 mars 1968 : 15.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Marcel Fournier, « PÂQUET, ANSELME-HOMÈRE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 12, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 août 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/paquet_anselme_homere_12F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/paquet_anselme_homere_12F.html
Auteur de l'article:   Marcel Fournier
Titre de l'article:   PÂQUET, ANSELME-HOMÈRE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 12
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1990
Année de la révision:   1990
Date de consultation:   20 août 2014