DCB/DBC Mobile beta
+

PARISIEN, NORBERT, Métis mêlé à la rébellion de 1869–1870, né probablement dans la colonie de la Rivière-Rouge, décédé à cet endroit le 4 mars 1870.

Norbert Parisien, dont Alexandre-Antonin Taché* parle comme d’un « jeune Métis français », fut, peu de temps, mêlé à l’histoire du Nord-Ouest en 1870. À cette époque, il travaillait à Upper Fort Garry (Winnipeg) où il coupait du bois ; ses contemporains disent de lui qu’il était plutôt simple d’esprit. Au début de février 1870, la colonie de la Rivière-Rouge semblait libérée de la tension qui avait régné pendant des mois, après la résistance des Métis à l’annexion du Nord-Ouest au Canada. Un gouvernement provisoire avait été établi par Louis Riel*, une charte des droits avait été approuvée et des délégués avaient été nommés pour négocier l’annexion. « Chacun paraissait soulagé à l’idée que la paix semblait devoir s’installer de nouveau », écrit Alexander Begg* dans son journal. Toutefois, certaines rumeurs commencèrent à circuler, voulant qu’une bande de « Canadiens » armés se préparât à renverser le gouvernement de Riel et à obtenir par la force le relâchement des hommes qu’il avait faits prisonniers le 7 décembre 1869. La perspective d’un conflit armé raviva les tensions « et, d’un seul coup, écrit Begg, la colonie fut ramenée dans une position pire que la précédente ».

Le 15 février, le groupe des « Canadiens » se saisit de Parisien, croyant avoir affaire à un espion à la solde de Riel. Riel affirma cependant qu’il était un partisan du groupe des « Canadiens ». D’après le récit laissé par Charles Arkoll Boulton*, l’un des chefs du groupe des « Canadiens » avec Charles Mair* et John Christian Schultz*, Parisien échappa à son gardien, s’empara d’un fusil et, tandis qu’il cherchait à s’enfuir, tira sur Hugh John Sutherland, fils de John Sutherland* (plus tard sénateur), qui mourut peu de temps après. Parisien fut repris et, selon l’expression de Boulton, soumis à un traitement « rigoureux ». Le jour suivant, pendant qu’on le reconduisait à Lower Fort Garry, il tenta de s’échapper une seconde fois, fut atteint par les coups tirés par son gardien et mourut quelque temps après des suites de ses blessures.

Cet incident, qui avait donné lieu à la première effusion de sang au cours de la rébellion de 1869–1870, ralentit l’ardeur du groupe des « Canadiens » ; ils renoncèrent à obtenir le relâchement des prisonniers et à renverser Riel. Néanmoins, un fossé s’était creusé entre les deux forces en présence et, le 17 février, tandis que les hommes du groupe des « Canadiens » rentraient chez eux, près de 50 d’entre eux furent faits prisonniers par les hommes de Riel. Boulton fut menacé d’exécution, mais il eut la vie sauve : il le dut en partie, dit-on, au fait que les parents de Sutherland plaidèrent en sa faveur. Parmi les hommes faits prisonniers à cette occasion, il y avait également Thomas Scott, qui fut exécuté le 4 mars.

Hartwell Bowsfield

Alexander Begg, The creation of Manitoba ; or, a history of the Red River troubles (Toronto, 1871), 276–290 ; Red River journal (Morton), 104–109, 307–316.— Canada, House of Commons, Report of the select committee on the causes of the difficulties in the North-West Territory in 1869–70 (Ottawa, 1874).— Letter of Louis Riel and Ambroise Lépine to Lieutenant-Governor Morris, January 3, 1873, A. H. Trémaudan, trad. et édit., CHR, VII (1926) : 137–160.— Morice, Dict. historique des Canadiens et Métis, 221s.— C. A. Boulton, Reminiscences of the North-West rebellions, with a record of the raising of her majesty’s 100th Regiment in Canada, and a chapter on Canadian social and political life (Toronto, 1886), 100–123.— Morice, Critical history of the Red River insurrection, 251–271.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Hartwell Bowsfield, « PARISIEN, NORBERT », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/parisien_norbert_9F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/parisien_norbert_9F.html
Auteur de l'article:   Hartwell Bowsfield
Titre de l'article:   PARISIEN, NORBERT
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1977
Année de la révision:   1977
Date de consultation:   20 avril 2014