DCB/DBC Mobile beta
+

REID, HUGO, éducateur et auteur, né le 21 juin 1809 à Édimbourg, Écosse, troisième fils de Peter Reid, médecin, et de Christian Arnot, décédé le 13 juin 1872 à Londres.

Tant en Grande-Bretagne qu’en Amérique du Nord, Hugo Reid mena une vie utile et bien remplie ; il donna des cours et des conférences sur les sciences, la langue, la philosophie et il écrivit sur une grande variété de sujets. Après de brillantes études au High School d’Edimbourg, il donna des conférences à Glasgow, à Carlton, à Mile End, à Brighton et à Liverpool puis fut nommé principal du People’s College de Nottingham. Il était membre de la Lothian et de la Philosophical Society de Glasgow ainsi que de la Hunterian Society d’Édimbourg. En 1839, il épousa Marion, fille aînée de James Kirkland, marchand de Glasgow. Une fille naquit de cette union.

En novembre 1855, Hugo Reid partit pour Halifax où il fut nommé principal des écoles primaire et secondaire mises sur pied à Dalhousie College, le 15 janvier 1856. Il fut aussi professeur de logique, de grammaire et d’anglais, doyen de la faculté et président ou principal de cette institution, quand elle dispensa à nouveau l’enseignement universitaire en octobre 1856. L’université comprenait alors 5 professeurs et 15 étudiants. En 1857, deux professeurs avaient démissionné et on décida à nouveau d’interrompre l’enseignement universitaire. Reid demeura principal du collège jusqu’au 26 janvier 1860, alors qu’il donna sa démission. Les administrateurs du collège, par suite du manque de coopération de la population, décidèrent alors de donner un préavis de six mois au seul professeur restant et de fermer l’institution. Ce fut là « peut-être, le période la plus sombre dans l’histoire de Dalhousie ».

Au cours de son séjour à Halifax, Reid écrivit et fit paraître plusieurs ouvrages, notamment Elements of geography adopted for use in Br. America [...] et Remarks on university education in Nova Scotia. Il fut l’un des membres fondateurs, puis secrétaire de la Nova Scotia Literary and Scientific Society à laquelle il collabora à plusieurs reprises. En 1858, il donna plusieurs conférences au Halifax Merchanics’ Institute, et plus tard publia une carte de la Nouvelle-Écosse dont il était l’auteur. À la suite d’une visite qu’il fit à des parents, aux États-Unis, il retourna en Grande-Bretagne où, jusqu’à sa mort, il continua d’écrire et de publier.

Charles Bruce Fergusson

On trouve la liste des œuvres de Hugo Reid dans le British Museum catalogue. V. Aussi : PANS, Correspondence of Hugo Reid, 1856–1859.— Morning Chronicle (Halifax), 18 déc. 1855, 1er janv. 1856, 26 juin 1856, 16 sept. 1856, 23 janv. 1858.— Edinburgh Courant, 21 juin 1872.— D. C. Harvey, An introduction to the history of Dalhousie University (Halifax, 1938).— G. G. Patterson, The history of Dalhousie College and University (Halifax, 1887).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Charles Bruce Fergusson, « REID, HUGO », dans FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 18 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/reid_hugo_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/reid_hugo_10F.html
Auteur de l'article:   Charles Bruce Fergusson
Titre de l'article:   REID, HUGO
Titre de la publication:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   18 avril 2014