DCB/DBC Mobile beta
+
Titre original :  Nicolas Renaud d'Avène Des Méloizes

Provenance : Lien

RENAUD D’AVÈNE DES MÉLOIZES, NICOLAS, officier et seigneur, né le 22 novembre 1729 à Québec, fils de Nicolas-Marie Renaud* d’Avène Des Méloizes, officier dans les troupes de la Marine, et d’Angélique Chartier de Lotbinière ; le 5 janvier 1767, il épousa Agathe-Louise de Fresnoy, et ils eurent trois enfants ; décédé le 30 août 1803 à Blois, France.

Comme beaucoup de fils d’officiers, Nicolas Renaud d’Avène Des Méloizes entra très jeune comme enseigne au service des troupes de la Marine, soit le 1er janvier 1741. Il fit campagne aux confins de l’Acadie en 1746–1747 [V. Jean-Baptiste-Nicolas-Roch de Ramezay*] et fut nommé enseigne en second le 15 février 1748, puis enseigne en pied le 1er avril 1753. Il participa, pendant les années 1753–1755, aux opérations dans la vallée de l’Ohio et s’y distingua assez pour obtenir le grade de lieutenant le 1er mai 1757 [V. Ange Duquesne* de Menneville].

En février et mars 1758, Des Méloizes, à titre de procureur de son beau-frère, Michel-Jean-Hugues Péan*, vit à l’engagement d’une douzaine de voyageurs pour le poste du Nord, dans les pays d’en haut. La même année, il prit part à la bataille de Carillon (près de Ticonderoga, New York) et, le 1er janvier 1759, fut promu capitaine et aide-major de la garnison de Québec. Le gouverneur Vaudreuil [Rigaud*] l’avait chaleureusement recommandé, et le bon du roi s’exprimait ainsi : « cet officier est consommé dans tous les détails relatifs à la majorité. Il les a remplis avec toute l’intelligence et l’activité possibles dans toutes les campagnes dernières et il est en état de seconder le major général. »

Des Méloizes se distingua de nouveau lors de la bataille de Sainte-Foy [V. François de Lévis*], le 28 avril 1760, au cours de laquelle il fit, selon Vaudreuil, « des prodiges de valeur » et où son frère Louis-François fut tué auprès de lui. Gravement blessé à la cuisse par un éclat de bombe le 13 mai suivant, il dut rester à l’Hôpital Général de Québec, le chirurgien ayant refusé son évacuation. Sur la foi du cartel pour l’échange des prisonniers, Murray* lui promit de le laisser rejoindre l’armée française dès son rétablissement, puis changea d’avis et voulut le renvoyer en France sur parole. Des Méloizes arriva à La Rochelle au début de décembre 1760 et reçut la croix de Saint-Louis le 24 mars 1761. Il fut un moment soupçonné de complicité dans les prévarications de l’intendant Bigot*, mais aucune preuve ne put être retenue contre lui. Il reçut donc, le 8 mai 1764, un brevet de 800# de pension. Bien que Des Méloizes ait, semble-t-il, toujours été considéré comme un « officier de distinction par le courage et les talents », il quitta alors définitivement le service.

En novembre 1764, Nicolas Renaud d’Avène Des Méloizes était à Québec. Il vit à l’administration de la seigneurie de Neuville, héritée de son père. Il concéda, vendit ou acheta des terres. En septembre 1765, il se départit de sa seigneurie au profit de Joseph Brassard* Deschenaux, en retour d’une somme de 40 000#. Puis il retourna en France où, en 1787, il représenta la noblesse du bailliage de Senlis à l’Assemblée provinciale de l’Île-de-France.

Étienne Taillemite

AD, Loir-et-Cher (Blois), État civil, Blois, 30 août 1803.— AN, Col., C11A, 104 ; 105 ; D2C, 48 : f.349 ; E, 126 (dossier Renaud d’Avène Des Méloizes).— ANQ-Q, CE1-1, 22 nov. 1729 ; CN1-250, 11, 15, 21, 23, 24 févr., 1er, 8, 9, 14 mars 1758, 28 nov., 2, 8, 20 déc. 1764, 23–25 janv., 4, 26, 30 juill., 1er août 1765.— Bibliothèque nationale (Paris), mss, Fr., Chérin 170.— Nicolas Renaud d’Avène Des Méloizes, « Journal militaire tenu par Nicolas Renaud d’Avène Des Méloizes, cher, seigneur de Neuville, au Canada du 19 juillet 1756 au 30 octobre de la même année », ANQ Rapport, 1928–1929 : 4–86.— P.–G. Roy, Inv. concessions, 2 : 27 ; « La famille Renaud d’Avène Des Méloizes », BRH, 13 (1907) : 161–181, 193–209.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Étienne Taillemite, « RENAUD D’AVÈNE DES MÉLOIZES, NICOLAS », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 5, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 21 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/renaud_d_avene_des_meloizes_nicolas_5F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/renaud_d_avene_des_meloizes_nicolas_5F.html
Auteur de l'article:   Étienne Taillemite
Titre de l'article:   RENAUD D’AVÈNE DES MÉLOIZES, NICOLAS
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 5
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1983
Année de la révision:   1983
Date de consultation:   21 octobre 2014