DCB/DBC Mobile beta
+

RITCHIE, JOHN, marchand et fonctionnaire, né en 1745 ou 1746 à Glasgow, Écosse, ou dans les environs, décédé le 20 juillet 1790 à Annapolis Royal, Nouvelle-Écosse.

En 1770, John Ritchie, accompagné de sa femme Jennet (Janet), déménagea d’Édimbourg à Boston, Massachusetts, où il dirigea une entreprise commerciale, avec l’aide de son oncle, Andrew Ritchie, qui y avait émigré en 1753. Peu avant 1775, peut-être pour voir aux affaires de son oncle, il alla s’installer à Annapolis Royal. L’année 1775 fut importante dans la vie de Ritchie : un premier fils lui naquit, sa femme mourut, et son oncle fut pris par les rebelles américains puis emprisonné au Massachusetts pendant un an. L’appui de John Ritchie à la mère patrie ne se démentit jamais, même si celui de certains de ses voisins de la Nouvelle-Écosse n’était pas aussi assuré. Craignant les desseins des rebelles sur la partie ouest de la province, il adressa une pétition à Halifax pour obtenir les moyens de défendre la région, de concert avec trois autres résidants d’Annapolis Royal, le révérend Thomas Wood, William Shaw et Thomas Williams. À la fin de juillet 1775, le gouvernement leur accordait des armes, des munitions et quatre pièces de 6. Le mois suivant, quand on leva une compagnie de miliciens, Ritchie s’y joignit, et, le 22 mai 1779, il obtenait une commission de capitaine.

Les craintes d’une attaque américaine sur Annapolis Royal furent justifiées en 1781. Tôt, le matin du 29 août, deux navires rebelles pénétrèrent dans la rade d’Annapolis Royal et s’emparèrent de la ville endormie. La surprise fut si complète qu’aucune résistance ne fut possible. Les rebelles pillèrent la ville et prirent deux de ses citoyens les plus éminents, Ritchie et Williams, comme otages ; on les relâcha bientôt en échange d’un prisonnier rebelle détenu à Halifax. Les deux hommes durent jurer qu’ils ne porteraient pas les armes contre les rebelles dans l’avenir ; la carrière de Ritchie dans la milice était terminée.

La longue et illustre association de la famille Ritchie au domaine judiciaire commença modestement en 1779, alors que John Ritchie fut nommé juge de paix du comté d’Annapolis. En 1786, il devint l’un des juges de la Cour inférieure des plaids communs. Un fils et quatre petits-fils de Ritchie allaient être juges ; un petit-fils, William Johnstone Ritchie*, devint juge en chef du Canada en 1879.

Lors d’une élection partielle, en 1783, Ritchie se porta candidat dans le comté d’Annapolis et fut élu. Pendant deux ans, il représenta le comté à la chambre d’Assemblée. Aux élections générales de 1785, il fut mis de côté par les électeurs du canton d’Annapolis, qui lui préférèrent un loyaliste arrivé de fraîche date, Stephen De Lancey *. Il obtint une nomination politique de peu d’importance en 1787, devenant l’un des commissaires chargés de contrôler les dépenses publiques pour la nouvelle route reliant Shelburne à Annapolis Royal.

Les dernières années de John Ritchie furent troublées par la mauvaise tournure de ses affaires. Sa mort, à l’âge de 45 ans, laissait sa jeune famille presque dépourvue. En 1775 ou 1776, il avait épousé, à Annapolis Royal, Alicia Maria, fille de Francis Barclay Le Cain (Le Quesne), ancien officier préposé aux magasins militaires au fort Anne (Annapolis Royal). Au moment de la mort de Ritchie, l’âge de ses quatre enfants s’échelonnait de 5 à 15 ans. Sa veuve lui survécut jusqu’en 1817.

Barry M. Moody

PANS, RG 1, 168, pp.551, 564 ; 169, p.143 ; 222, no 56.— Nova-Scotia Gazette and the Weekly Chronicle, 4 sept. 1781.— Directory of N.SMLAs. Calnek, History of Annapolis (Savary).— Savary, Supplement to history of Annapolis. M. C. Ritchie, The beginnings of a Canadian family, N.S. Hist. Soc., Coll., XXIV (1938) : 135–154. C. St C. Stayner, John William Ritchie, N.S. Hist. Soc., Coll., XXXVI (1968) : 183–277.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Barry M. Moody, « RITCHIE, JOHN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 4, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 2 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/ritchie_john_4F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/ritchie_john_4F.html
Auteur de l'article:   Barry M. Moody
Titre de l'article:   RITCHIE, JOHN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 4
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1980
Année de la révision:   1980
Date de consultation:   2 septembre 2014