DCB/DBC Mobile beta
+

ROSS, BERNARD ROGAN, chef de poste de la Hudson’s Bay Company et naturaliste, né le 25 septembre 1827 à Londonderry, en Irlande, fils de James Ross et d’Elizabeth Rogan, décédé le 21 juin 1874 au cours d’une visite à Toronto, Ont.

Bernard Rogan Ross fréquenta Royle College, à Londonderry. Il entra au service de la Hudson’s Bay Company sur le conseil de sir George Simpson* dont il avait fait la connaissance à Londonderry chez son oncle, le docteur Frank Rogan. Lorsqu’il arriva au Canada, la saison était trop avancée pour qu’il lui fût possible de se diriger vers le Nord-Ouest ; Ross enseigna à Cornwall jusqu’au printemps, alors qu’il se rendit à Norway House. Son affectation à cet endroit comme commis débutant est inscrite dans les procès-verbaux du conseil du département de Northern qui se réunit en juin 1843 dans la colonie de la Rivière-Rouge. Pour le compte de la compagnie, Ross servit dans de nombreux postes, en particulier à Norway House, à York Factory, aux forts Simpson, Norman et Resolution. En 1856, il fut nommé chef de poste et, de 1858 à 1862, il fut en charge du fort Simpson dans le district de Mackenzie River. Il quitta la compagnie en 1871. Il avait épousé en 1860, Christine Ross, fille de l’agent principal Donald Ross* ; ils eurent trois enfants.

Ross se trouvait dans la colonie de la Rivière-Rouge au moment des troubles de 1869–1870. Si l’on en croit le journal intime d’Alexander Begg*, Ross faisait partie d’un groupe officieux qui déconseillait la formation d’un gouvernement provisoire. Ce groupe suggérait le maintien du gouvernement de la compagnie et l’élection par le peuple d’un conseil exécutif qui négocierait avec le Canada les conditions de l’entrée de la colonie dans la Confédération.

Le nom de Ross est davantage connu en histoire naturelle que dans la traite des fourrures. Comme de nombreux agents de la compagnie, il contribua largement aux premières investigations scientifiques dans le Nord-Ouest. Alors qu’il était au fort Simpson, il rassembla une précieuse collection de mammifères, d’insectes et d’oiseaux ; il envoya des specimens à la Smithsonian Institution de Washington, au Royal Scottish Museum à Édimbourg et au British Museum de Londres. En 1861, on donna son nom à une espèce d’oie. Il fut membre (fellow) fondateur de l’Anthropological Society en 1863 et l’année suivante il devint membre (fellow) de la Royal Geographical Society. En outre, il fut membre correspondant de la New York Historical Society, de l’Academy of Natural Sciences of Philadelphia en 1861, et de la Société d’histoire naturelle de Montréal. On trouve une liste de quelques-uns de ses écrits scientifiques dans le Catalogue of scientific papers (1800–1863), catalogue dressé par la Royal Society de Londres et publié en 1871. Il écrivit à 18 ans un court essai sur la traite des fourrures et le transport dans le Nord ; cet article parut dans le Beaver, au printemps de 1955.

Hartwell Bowsfield

PAM, Biographical Files.— Begg’s Red River Journal (Morton).— HBRS, XVI (Rich et Johnson).— [B. R. Ross], Fur trade gossip sheet, Beaver, outfit 285 (printemps 1955), 52 (publié d’abord dans le Daily Times-Journal (Fort William), 27 déc. 1928).— B. W. Cartwright et Angus Gavin, Where the Ross’ Geese nest, Beaver, outfit 271 (déc. 1940), 6.— Robert Kerr, For the Royal Scottish Museum, Beaver, outfit 284 (juin 1953), 32.— J. M. Sherk, HBC pioneer Bernard Rogan Ross, Beaver, outfit 257 (déc. 1926), 25.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Hartwell Bowsfield, « ROSS, BERNARD ROGAN », dans FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 18 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/ross_bernard_rogan_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/ross_bernard_rogan_10F.html
Auteur de l'article:   Hartwell Bowsfield
Titre de l'article:   ROSS, BERNARD ROGAN
Titre de la publication:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   18 avril 2014