DCB/DBC Mobile beta
+

SHORT, RICHARD, officier de marine et topographe ; circa 1754–1766.

Ce que nous connaissons de la carrière de Richard Short se résume aux navires sur lesquels il servit : le sloop Baltimore, le Peregrine, sloop construit en 1749, la frégate Mermaid, qu’il semble avoir quittée avant qu’elle ne parte pour la Nouvelle-Écosse en 1754, la frégate Gibraltar et quatre vaisseaux de ligne, le Leopard construit en 1756, le Prince of Orange, le Dublin, qui revint des Antilles en 1763, et le Neptune. Après ces années de service en mer, il fut nommé au chantier maritime de Chatham en Angleterre. Quoique la liste des navires ne mentionne pas que Short ait servi longtemps en Amérique du Nord, on sait qu’il y fut amené sur le Prince of Orange, l’un des navires de la flotte qui accompagnait les troupes de Wolfe en 1759.

Short fut, avec Hervey Smyth*, l’un des premiers artistes militaires anglais à décrire le paysage canadien. Avant l’invention de la photographie, les cours de dessin faisaient régulièrement partie de la formation des officiers. Il y eut beaucoup d’artistes topographes à l’œuvre dans l’armée pendant tout le temps où les troupes anglaises furent stationnées au Canada.

Short est célèbre pour deux séries d’esquisses qu’il fit au Canada et qui furent ensuite gravées par différents artistes. Ces gravures furent publiées à Londres en 1761. L’une des séries comporte six vues de Halifax en Nouvelle-Écosse. Celles-ci, au nombre desquelles se trouvent des vues du port et de la citadelle, de la maison du gouverneur et de l’église St Paul auraient été gravées d’après des tableaux que le mariniste Dominique Serres avait peints en s’inspirant des dessins de Short. L’autre série, représentant des scènes de Québec, fut apparemment gravée directement d’après les dessins. Elle portait, sur l’emballage primitif, dont une précieuse copie est conservée au Royal Ontario Museum de Toronto, l’inscription suivante « Twelve views of the principal buildings in Quebec, from drawings, taken on the spot, at the command of Vice-Admiral [Charles Saunders*] by Richard Short, purser of his majesty’s ship the Prince of Orange. »

Les vues de Québec constituent un document unique sur l’aspect de la ville immédiatement après le bombardement naval de 1759. Mais comme les dessins originaux n’ont pas été retrouvés et que le graveur de Londres a inévitablement modifié l’échelle, la perspective et les détails des édifices, les gravures ne sont pas tout à fait conformes à la réalité. Ainsi, les dimensions de la petite place située en face de l’église Notre-Dame-des-Victoires sont fortement exagérées, et le palais de l’intendant, l’évêché de même que le collège des jésuites paraissent beaucoup plus imposants qu’ils ne l’étaient en réalité. Cependant, l’aspect général de ceux-ci et d’autres édifices de Québec qui ont disparu depuis semble bien rendu. Les intérieurs des églises des jésuites et des récollets – seuls les dessins de Short nous en ont conservé les détails – correspondent à ce que nous en savons d’après les documents et d’après les églises de la même époque en France. Mais ce qui nous frappe le plus dans ces gravures, c’est l’ampleur des dommages causés par la guerre, lesquels sont réparés avec soin au moment où Thomas Davies* et ses contemporains peignent Québec, une génération plus tard.

En plus d’être associé aux gravures déjà mentionnées, Short est connu pour des tableaux de combats navals qui furent gravés en série par Caroline Watson et publiés par Boydell à Londres.

R. H. Hubbard

ASQ, Album 1G (édition de 1761 des 12 gravures de Québec).— Royal Ontario Museum (Toronto), Sigmund Samuel Collection.— Allgemeines Lexikon der bildenken Künstler von der Antike bis zur Gegenwart, Ulrich Thieme, et al., édit. (37 vol., Leipzig, 1907–1950), XXX : 576.— Les estampes de Richard Short, BRH, XXIV (1918) : 279s.— M. H. Grant, A dictionary of British landscape painters from the 16th century to the early 20th century (Leigh-on-Sea, Angleterre, 1952), 176.— J. Russell Harper, Painting in Canada ; a history (Toronto, 1966), 41, 429, pl. 30.— Isaac Schomberg, Naval chronology ; or an historical summary of naval and maritime events, from the time of the Romans to the Treaty of Peace, 1802 (5 vol., Londres, 1802).— F. St. G. Spendlove, The face of early Canada ; pictures of Canada which have helped to make history (Toronto, 1958), 8s., 11s., pl. 3–15, 22–27.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

R. H. Hubbard, « SHORT, RICHARD », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 22 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/short_richard_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/short_richard_3F.html
Auteur de l'article:   R. H. Hubbard
Titre de l'article:   SHORT, RICHARD
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   22 octobre 2014