DCB/DBC Mobile beta
+

WOOD, ZACHARY TAYLOR, fonctionnaire, officier de milice et membre de la Gendarmerie royale à cheval du Nord-Ouest, né le 11 novembre 1860 à Annapolis, Maryland, fils de John Taylor Wood* et de Lola Mackubin ; le 9 avril 1888, il épousa à Napanee, Ontario, Frances Augusta Daly, et ils eurent deux fils ; décédé le 15 janvier 1915 à Asheville, Caroline du Nord.

Zachary Taylor Wood était l’arrière-petit-fils de Zachary Taylor, douzième président des États-Unis, et l’arrière-petit-neveu de Jefferson Davis, président de la Confédération des États du Sud durant la guerre de Sécession. Au moment de sa naissance, son père, John Taylor Wood, était instructeur à la United States Naval Academy, mais, au début de la guerre, il quitta ce poste et accepta une commission d’officier dans les forces confédérées. À la fin des hostilités, il s’installa à Halifax avec sa famille.

Zachary Taylor Wood étudia au Royal Military College of Canada à Kingston, en Ontario, et y obtint son diplôme en 1882. Engagé l’année suivante comme surnuméraire au service des douanes à Winnipeg, il fut titularisé le 1er décembre 1884. Lorsque la rébellion éclata dans le Nord-Ouest, il se rendit dans cette région en qualité de lieutenant dans le 90th (Winnipeg) Battalion of Rifles ; en mai 1885, il participa à la bataille de Batoche [V. sir Frederick Dobson Middleton*].

Le 1er août 1885, Wood fut nommé inspecteur au sein de la Police à cheval du Nord-Ouest. Celle-ci était alors en pleine expansion, car on craignait que la violence ne continue sur le front pionnier de l’Ouest après le soulèvement. En 1887–1888, sous les ordres du surintendant Samuel Benfield Steele, Wood fit partie d’un détachement envoyé dans les Rocheuses, en Colombie-Britannique, afin de contrer la menace d’insurrection du chef koutani Isadore*. L’intervention policière contribua à ramener le calme et prépara le règlement d’un différend foncier. Dans les derniers mois de 1888, Wood reçut le commandement d’une division de la Police à cheval. Au cours des neuf années suivantes, il exerça plusieurs commandements indépendants dans les Territoires du Nord-Ouest.

La découverte de gisements d’or dans le Klondike attira au Yukon une multitude de prospecteurs en 1897–1898. En outre, elle assura la survie de la Police à cheval, voire sa croissance, car il fallait maintenir l’ordre public sur ce nouveau front pionnier du Nord. L’inspecteur Wood y fut muté en 1897 et, avec Steele, d’abord au point d’entrée de Skagway, en Alaska, puis au lac Bennett (Yukon et Colombie-Britannique), il contribua fortement à empêcher que la situation ne tourne au chaos. Sa femme, Frances Augusta Daly, et ses enfants le rejoignirent bientôt au Yukon ; ils passeraient 13 ans dans le Nord avec lui. Promu surintendant en 1898, Wood prit le commandement de la Police à cheval du Nord-Ouest au Yukon le 18 avril 1900. Il fut élevé au grade de commissaire adjoint en 1902 et resta dans le territoire jusqu’en 1910. Pendant la durée de son commandement, il se fit connaître pour son aptitude à maintenir la criminalité à un niveau minimal et à résoudre les crimes graves qui étaient tout de même commis. Sous sa direction, la police remplissait aussi diverses tâches pour le gouvernement et la population du Yukon ; ainsi, elle percevait des droits de permis et distribuait des rations aux nécessiteux.

En 1910, Zachary Taylor Wood fut muté à Regina, où il devint commandant en second de toute la Gendarmerie royale à cheval du Nord-Ouest. À compter de son départ du Nord, sa santé fut mauvaise ; il souffrait par exemple d’un rhumatisme débilitant que la police et sa famille attribuaient aux dures conditions de ses années de service. Pour son apport remarquable au maintien de l’ordre public, on lui conféra en 1913 le titre de compagnon de l’ordre de Saint-Michel et Saint-Georges. Il mourut deux ans plus tard au cours d’un congé de maladie en Caroline du Nord. Son fils Stuart Taylor Wood fut commissaire de la Gendarmerie royale à cheval du Canada de 1938 à 1951.

William Beahen

AN, MG 30, E98 (photocopies) ; RG 18.— AO, RG 80-5-0-160, no 6924.— Canada, Parl., Doc. de la session, 1886–1914, rapport de la Gendarmerie royale à cheval du Nord-Ouest, 1885–1913.— K. S. Coates et W. R. Morrison, Land of the midnight sun : a history of the Yukon (Edmonton, 1988).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

William Beahen, « WOOD, ZACHARY TAYLOR », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 14, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 24 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/wood_zachary_taylor_14F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/wood_zachary_taylor_14F.html
Auteur de l'article:   William Beahen
Titre de l'article:   WOOD, ZACHARY TAYLOR
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 14
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1998
Année de la révision:   1998
Date de consultation:   24 octobre 2014