DCB/DBC Mobile beta
+

BOARDMAN, GEORGE AUGUSTUS, marchand de bois et ornithologue amateur, né le 5 février 1818 à Newburyport, Massachusetts, troisième enfant de William Boardman, marchand, et d’Esther W. Toppan ; le 19 décembre 1843, il épousa à Milltown (St Stephen-Milltown, Nouveau-Brunswick), Mary J. Hill, et ils eurent dix fils et une fille ; décédé le 11 janvier 1901 à Calais, Maine, et inhumé à St Stephen (St Stephen-Milltown).

Parmi les nombreux ornithologues du xixe siècle qui observèrent la vie et les mœurs des oiseaux du sud-ouest du Nouveau-Brunswick et de la partie inférieure de la baie de Fundy, George Augustus Boardman est sans contredit le plus important. William Austin Squires, lui-même ornithologue néo-brunswickois réputé, a dit de lui, en 1937, qu’il était « le naturaliste, collectionneur et observateur d’oiseaux le plus remarquable jamais issu du nord-est du Maine ou des provinces maritimes du Canada ».

Boardman quitta Newburyport pour Calais avec ses parents en 1828, et fit ses études dans des écoles locales. En 1843, il épousa Mary J. Hill, avec qui il s’installa bientôt à Milltown, sur l’autre rive de la rivière Sainte-Croix, en face de Calais. Par cette union et les mariages de ses sœurs, il se trouva lié à la plupart des riches et éminentes familles de la vallée de la Sainte-Croix.

En 1838, Boardman était entré au service de William Todd*, marchand local prospère qui s’occupait principalement de production et d’exportation de bois. Ses débuts durent être assez prometteurs, car deux ans plus tard, Todd lui proposa de devenir son associé. C’est au cours d’un voyage d’affaires dans les Caraïbes, en 1840–1841, que Boardman se découvrit une passion pour l’histoire naturelle. Toutefois, en raison des exigences de son travail, il ne put se consacrer tout de suite pleinement à son centre d’intérêt. En 1855, la William Todd Jr and Company prit le nom de George Boardman and Company, Todd s’étant retiré en faveur de son fils Charles Frederick. Boardman confia peu à peu la gestion à ce nouvel associé, mais demeura lié à l’entreprise un certain nombre d’années. En 1869 cependant, ses intérêts étaient passés à ses deux fils aînés.

Vers 1857, Boardman se mit à pratiquer la taxidermie. C’est à cette époque qu’il commença, semble-t-il, à des fins d’étude scientifique, sa collection de peaux, d’oiseaux naturalisés, d’œufs et de nids, qui finit par compter plusieurs milliers de spécimens. En 1858, se trouvant à Philadelphie pour affaires, il fit sa première visite à l’Academy of Natural Sciences. Au cours d’un autre voyage semblable en 1859, cette fois à Boston, il acheta un exemplaire du livre d’Alexander Wilson, American ornithology, qui fut sans aucun doute le point de départ de son étude systématique des oiseaux. En 1861, il assista à Cambridge, au Massachusetts, à une réunion de naturalistes où il rencontra Addison Emery Verrill, Daniel Giraud Elliot et d’autres zoologues. L’année suivante, il amorça une correspondance avec plusieurs éminents ornithologues, dont Elliot, Verrill, Thomas Mayo Brewer, Elliott Coues, Spencer Fullerton Baird, Henry Eeles Dresser, d’Angleterre, et John Krider, de Philadelphie, oiselier avec qui il échangea des oiseaux et des œufs durant des années. C’est grâce à l’influence de Boardman que, de 1862 à la fin du siècle, bon nombre d’ornithologues visitèrent le Nouveau-Brunswick pour y observer les oiseaux.

En 1862, encouragé et assisté par Verrill, George Augustus Boardman publia les résultats des observations ornithologiques qu’il avait faites dans la vallée de la Sainte-Croix. Un « Catalogue of the birds found in the vicinity of Calais, Maine, and about the islands at the mouth of the Bay of Fundy » parut cette année-là dans les mémoires de la Boston Society of Natural History. De 1862 à 1900, Boardman signala régulièrement ses découvertes sur les oiseaux du sud-ouest du Nouveau-Brunswick et du nord-est du Maine dans des revues scientifiques et des journaux locaux, ce qui en fit l’autorité reconnue en histoire naturelle de la région. En 1864, il collabora au compendium de données qu’Alexander Monro* compilait sur la province en lui fournissant une liste des oiseaux et animaux du sud du Nouveau-Brunswick. Et, chose à signaler, la volumineuse correspondance qu’il entretenait avec des ornithologues contenait des renseignements qui figureraient dans beaucoup d’articles et de monographies sur l’avifaune nord-américaine. Boardman était particulièrement proche de Spencer Fullerton Baird, de la Smithsonian Institution, et après la mort de celui-ci, en 1887, il abandonna à peu près totalement l’ornithologie.

Donald F. McAlpine

Le catalogue d’oiseaux de George Augustus Boardman figure au volume 9 (1862–1863) des Boston Soc. of Natural Hist., Proc., aux pages 122–132. Nombre de ses observations sont citées dans S. F. Baird et al., The water birds of North America (2 vol., Boston, 1884) et A history of North American birds : land birds (3 vol., Boston, 1905). La collection ornithologique de Boardman a été acquise par la province du Nouveau-Brunswick en 1900 et se trouve maintenant au musée du Nouveau-Brunswick.

APNB, MC 300, MS2/118 (W. A. Squires, « George A. Boardman, naturalist », communication faite devant la York-Sunbury Hist. Soc., 1937).— S. L. Boardman, The naturalist of the Saint Croix : memoir of George A. Boardman ; a selection from his correspondence and published writings, notices of friends and contemporaries with his list of the birds of Maine and New Brunswick (Bangor, Maine, 1903).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Donald F. McAlpine, « BOARDMAN, GEORGE AUGUSTUS », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 13, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 1 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/boardman_george_augustus_13F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/boardman_george_augustus_13F.html
Auteur de l'article:   Donald F. McAlpine
Titre de l'article:   BOARDMAN, GEORGE AUGUSTUS
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 13
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1994
Année de la révision:   1994
Date de consultation:   1 octobre 2014