DCB/DBC Mobile beta
+

CONNELL, CHARLES, marchand de bois, magistrat et homme politique, né en 1810 à Northampton, N.-B., d’une famille de 12 enfants, fils de Charles Connell, loyaliste du Connecticut, et de Mary Palmer, décédé le 28 juin 1873 à Woodstock, N.-B.

Charles Connell fit ses études à Northampton dans une école publique et entreprit plus tard une carrière d’homme d’affaires. Il s’installa à Woodstock, N.-B., où il devint rapidement l’un des marchands de bois les plus influents du comté de Caneton. En 1835, il épousa Ann Fisher, sœur de Charles Fisher, dont il eut quatre fils et trois filles. Connell s’intéressa de très près aux affaires locales et fut juge de paix au tribunal inférieur des plaids communs du comté de Caneton.

Connell commença sa carrière d’homme politique en 1846 lorsqu’il fut élu pour la première fois à l’Assemblée. En 1849, il fut nommé au Conseil législatif mais donna sa démission en 1851 et fut plus tard élu à la Chambre basse. En 1858, il devint maître général des Postes dans le gouvernement de Charles Fisher et le resta jusqu’en 1861, alors qu’il fut battu aux élections. Connell doit sa célébrité principalement à un incident qui survint lorsqu’il faisait partie du ministère. Une nouvelle émission de timbres était devenue nécessaire en 1860. Lorsqu’un des timbres fut mis en circulation, c’était le portrait de Connell qui y figurait et non pas celui de la reine Victoria ou quelque autre membre de la famille royale. Il y eut une tempête de protestations ; l’émission fut retirée et Connell démissionna. Le timbre de Connell devint une pièce de collection pour les philatélistes et un de ces timbres à l’état neuf est maintenant évalué à $1 000.

Charles Connell fut réélu à l’Assemblée en 1864 ainsi qu’aux élections de 1865 et de 1866 qui portèrent sur la Confédération. Il seconda les efforts de Samuel Leonard Tilley* pour faire entrer le Nouveau-Brunswick dans la Confédération. Pendant quelque temps, en 1866 et en 1867, Connell occupa le poste d’arpenteur général dans le cabinet de Robert Duncan Wilmot*. Désireux d’élargir le champ de son activité politique, Connell chercha à se faire élire au premier parlement du dominion et remporta le siège du comté de Caneton sans opposition. Aux élections générales de 1872 il fut réélu sans concurrent, ce qui témoigne à la fois de son influence personnelle et de l’apathie de l’opposition.

Étant donné que la ligne de démarcation entre les partis politiques n’était pas clairement définie au Nouveau-Brunswick pendant les premières années de la Confédération, il est difficile de donner une étiquette politique à Connell. Il fut libéral à l’Assemblée du Nouveau-Brunswick ; en tant que partisan de la Confédération il se rangea au début du côté de sir John A. Macdonald* et de sa coalition à la chambre des Communes d’Ottawa, mais il vota le plus souvent par la suite avec Alexander Mackenzie* et les libéraux. Cependant, comme c’était le cas pour beaucoup d’hommes politiques du Nouveau-Brunswick, son vote était influencé par ses sympathies locales et non par l’affiliation à un parti.

Charles Connell fut membre du parlement jusqu’à sa mort ; sa femme, trois fils et trois filles lui survécurent. Loyaliste, marchand de bois en gros, possédant peu d’instruction mais un grand nombre de relations dans le monde politique, Connell donne une bonne image de l’homme politique du Nouveau-Brunswick de son époque.

Charles F. MacKinnon

APC, FM 24, A20 (Papiers Edmund Head), Copies de lettres, 3, p.622 ; FM 27, I, D15 (Papiers Tilley), Charles Watters à S. L. Tilley, 23 avril 1860, Charles Connell à Tilley, 27 avril 1860, A. J. Smith à Tilley, 27 avril 1860.— Morning Freeman (Saint-Jean, N.-B.), 25 juill., 10 sept. 1867, 9 juill. 1872.— New Brunswick Reporter (Fredericton), 24 juill. 1872.— St Croix Courier (St Stephen, N.-B.), 14 juin 1867.— Saint John Daily News, 12 août 1872.— Can. parl. comp., 1869.— Waite, Life and times of confederation, 233.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Charles F. MacKinnon, « CONNELL, CHARLES », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 23 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/connell_charles_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/connell_charles_10F.html
Auteur de l'article:   Charles F. MacKinnon
Titre de l'article:   CONNELL, CHARLES
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   23 octobre 2014