DCB/DBC Mobile beta
+

CRESSWELL, SAMUEL GURNEY, officier de marine et artiste, né le 25 septembre 1827 à King’s Lynn, Angleterre, troisième fils de Francis Cresswell, banquier, et de Rachel Elizabeth Fry (sa mère, Elizabeth Fry, née Gurney, fut une philanthrope distinguée), décédé célibataire le 14 août 1867, à King’s Lynn.

Dès son enfance, Samuel Gurney Cresswell exprima un ardent désir de se faire marin plutôt que de faire ses études, comme ses frères aînés, à Harrow. Ses parents, qui avaient demandé l’avis de sir William Edward Parry*, un ami intime de la famille et « au jugement duquel [...] ils se fiaient entièrement », décidèrent que Samuel Gurney, qui avait 14 ans, entrerait au service de la marine royale. Jusqu’en septembre 1847, il fut midshipman à bord du hms Agincourt sous la direction de sir Thomas John Cochrane*, dans la mer de Chine. Il passa ensuite quelque temps en station sur le hms Excellent à Portsmouth, en Angleterre, et fut promu officier le 6 avril 1848. En mai 1848, il fut affecté au hms Investigator qui partait en expédition dans l’Arctique, sous la direction de sir James Clark Ross, à la recherche de sir John Franklin*. Le 10 septembre 1849, il fut promu lieutenant en second.

Moins de trois semaines après son retour en Angleterre en novembre 1849, Cresswell s’embarqua à nouveau volontairement à bord de l’Investigator comme membre de l’expédition de Robert John Le Mesurier McClure* dans l’Arctique à la recherche du passage du Nord-Ouest. L’équipage fit voile en janvier 1850 en direction du détroit de Béring et rencontra les premières glaces en août, à l’ouest de la pointe Barrow. Le 26 octobre, une équipe d’explorateurs du navire de McClure, retenu par les glaces au large de la terre de Banks, découvrit que le détroit du Prince-de-Galles conduisait au détroit du Vicomte-Melville. Du promontoire où ils se trouvaient, les membres de l’équipe purent apercevoir facilement, en travers de l’entrée du détroit du Prince-de-Galles, l’île Melville découverte par Parry qui y était parvenu, par la direction opposée, 34 ans plus tôt. Ils détenaient la preuve irréfutable de l’existence d’un passage du Nord-Ouest.

La densité des glaces au cours des étés 1851 et 1852 empêcha l’expédition de McClure de progresser vers l’est et l’obligea à passer les hivers 1851–1852 et 1852–1853 dans la baie de Mercy. Les membres de l’expédition étaient voués à mourir de faim mais ils furent repérés le 6 avril 1853 par une équipe envoyée en traîneau par le capitaine Henry Kellett*, commandant du hms Resolute, de l’expédition du capitaine sir Edward Belcher* à la recherche de Franklin. Cresswell et 24 invalides entreprirent, derrière McClure, la randonnée de 170 milles jusqu’au camp d’hiver de Kellett sur l’île Dealy, au large de l’île Melville. En bonne santé malgré le voyage, Cresswell se porta volontaire pour se rendre, par voie de terre, à l’île Beechey, 300 milles plus loin, dans l’espoir d’y trouver un navire. Le 2 août, le capitaine Edward Augustus Inglefield arriva sur le hms Phoenix à bord duquel Cresswell, qui portait triomphalement des dépêches de McClure destinées à l’Amirauté, fit voile vers l’Angleterre le 23 du même mois. Il arriva en Angleterre et annonça la nouvelle, dont il était la preuve vivante, que l’on avait enfin découvert le passage du Nord-Ouest. À un dîner public donné en son honneur par ses concitoyens le 26 octobre 1853, trois ans exactement après la découverte, il raconta les hauts faits de l’expédition. Un hommage approprié fut rendu par le contre-amiral Parry qui avait exercé une influence sur la carrière de Cresswell et qui se sentait personnellement responsable de la sécurité de ce dernier.

Au cours des expéditions qu’il fit avec Ross et McClure, Cresswell exécuta de nombreuses aquarelles qui constituent aujourd’hui un riche dossier illustré des activités de l’équipage et de la topographie de l’Arctique. Quelques-uns de ses dessins, une fois déroulés, lissés au fer et réunis dans un album furent présentés à la reine Victoria en main propre en même temps qu’une demande pour obtenir la permission de dédier à Sa Majesté un volume de lithographies tirées des dessins. Ce volume in-folio, publié à Londres en 1854, s’intitulait A series of eight sketches in colour [...] of the voyage of H.M.S. Investigator. On se servit également de ses dessins pour illustrer The discovery of the north-west passage by H.M.S. « Investigator », éditée par Sherard Osborn* et publiée en 1856.

Par la suite, Cresswell servit sur le hms Archer, dans la Baltique, au cours de la guerre de Russie jusqu’au moment où il fut promu commandant, le 21 octobre 1854. En 1857, il était en station dans la mer de Chine à titre de commandant du Surprise et il fut nommé capitaine le 17 septembre 1858. Pendant cette affectation, Cresswell éprouva des malaises dont il ne se remit jamais tout à fait. Il prit sa retraite en février 1867 et mourut quelques mois plus tard.

W. M. E. Cooke

S. G. Cresswell, Dedicated [...] to her most gracious majesty the queen, a series of eight sketches in colour (together with a chart of the route) [...] of the voyage of H.M.S. Investigator [...] during the discovery of the north-west passage (Londres, [1854]). Il fut permis à l’auteur de consulter des documents conservés dans des archives privées en Angleterre.  [w. m. e. c.]

National Maritime Museum (Londres), {{ms }}58/128 (mfm aux APC).— The discovery of the north-west passage by H.M.S. « Investigator », Capt. R. M’Clure, 1850, 1851, 1852, 1853, 1854, Sherard Osborn, édit. (Londres, 1856).— Canada, Sessional papers, 1911, 13, no 21a, pp.229–455.— Gentleman’s Magazine, CCXXIII (juill.–déc. 1867), 407.— Illustrated London News (Londres), 24 août 1867.— Norfolk Chronicle (Norwich, Angl.), 29 oct. 1853.— Bibliotheca Americana ; a dictionary of books relating to America from its discovery to the present time, Joseph Sabin et al., édit. (29 vol., New York, 1868–1936), V : 76 ; XI : 17s.— Boase, Modern English biog., VI : 758.— G.-B., Adm., Navy list, 1843–1868.— Katharine Fry’s book, Jane Vansittart, édit. (Londres, 1966).— C. R. Markham, The Arctic navy list ; or, a century of Arctic & Antarctic officers, 1773–1873 ; together with a list of officers of the 1875 expedition and of their services (Londres, 1875).— The late Captain S. Gurney Cresswell, R.N. [King’s Lynn, Angl., 1867]).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

W. M. E. Cooke, « CRESSWELL, SAMUEL GURNEY », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 26 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/cresswell_samuel_gurney_9F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/cresswell_samuel_gurney_9F.html
Auteur de l'article:   W. M. E. Cooke
Titre de l'article:   CRESSWELL, SAMUEL GURNEY
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1977
Année de la révision:   1977
Date de consultation:   26 octobre 2014