DCB/DBC Mobile beta
+

DALY, THOMAS MAYNE, homme d’affaires, homme politique et fonctionnaire, né le 17 février 1827 à Hamilton, Haut-Canada, fils de John Corry Wilson Daly* et de Leonora Mayne ; le 19 juin 1846, il épousa Helen McLaren Ferguson, et ils eurent au moins une fille et trois fils, dont Thomas Mayne* ; décédé le 4 mars 1885 à Stratford, Ontario.

Thomas Mayne Daly fréquenta l’Upper Canada College, à Toronto, en 1841 et reçut plus tard une certaine formation médicale. Il appartenait à l’Église d’Angleterre et résida à Stratford la majeure partie de sa vie. En 1848–1849, il fit ses débuts sur la scène politique locale en siégeant au conseil du district de Huron et, en 1850, il fut membre du conseil des comtés unis de Huron, de Perth et de Bruce. Il joua un rôle de premier plan dans la bataille visant à faire de Perth un comté indépendant ayant Stratford pour chef-lieu, ce qui se réalisa finalement en 1851. Daly s’occupa aussi de différents projets d’affaires, principalement de l’exécution de travaux : il construisit des routes dans le comté de Perth et agit à titre d’entrepreneur de chemins de fer et de travaux publics au Canada et aux États-Unis. Il exploita aussi une compagnie de transport par diligence et un moulin, publia le Stratford Examiner dans les années 1850 et spécula beaucoup sur les terres. En 1854, Daly, âgé de 27 ans, et son père partageaient l’honneur d’être « les principaux propriétaires et les plus importants contribuables de Stratford ».

La politique provinciale attira le jeune homme et, en août 1854, s’étant présenté comme réformiste indépendant dans la nouvelle circonscription de Perth, il en devint le premier représentant à l’Assemblée législative. Il changea apparemment d’option politique peu après son élection et, en septembre de cette année-là, il s’absenta de l’Assemblée quand le gouvernement réformiste de Francis Hincks et d’Augustin-Norbert Morin* subit la défaite. Daly appuya ensuite le ministère de sir Allan Napier MacNab* et de Morin, puis siégea en qualité de libéral-conservateur, partisan de John Alexander Macdonald*. Réélu en 1857, il fut défait par Michael Hamilton Foley* lors des élections générales de 1861, et se présenta ensuite avec succès à l’élection partielle, quand le siège de la circonscription de Perth devint vacant en 1862. Battu aux élections générales de 1863 ainsi qu’aux élections fédérales de 1867, il se tourna pour une courte période vers la politique municipale, remplissant les fonctions de maire de Stratford en 1869–1870 et de président du conseil municipal du canton de North Easthope en 1872. Retournant la même année à la politique fédérale, il remporta le siège de Perth North et exerça le rôle de whip dans le gouvernement de Macdonald jusqu’à la démission de celui-ci en 1873. Daly disputa ensuite la circonscription de Perth North lors d’une élection partielle provinciale et fut membre de la législature ontarienne jusqu’à ce qu’il fût défait en 1875. De 1876 à 1878, il occupa de nouveau la charge de maire de Stratford.

Daly ne fut pas un parlementaire marquant et il parla rarement en chambre. Cependant, ses relations avec le parti conservateur pendant les décennies 1860 et 1870 retiennent l’attention. À la fin des années 1850, son empire commercial s’était effondré. Une spéculation foncière intense lui apporta beaucoup de dettes et il ne put satisfaire aux demandes de ses créanciers pendant la panique de 1857. Sa firme d’entrepreneur périclita à cause d’une mauvaise administration et, en 1858, elle avait changé de propriétaire. À la fin de la décennie, Daly avait $250 000 de dettes et ne possédait pas d’actif ; il demeura en mauvaise position financière le reste de sa vie. Pendant des années, il correspondit régulièrement avec Macdonald, revenant toujours sur le même thème : il servait loyalement le parti libéral-conservateur et, en retour, espérait un poste rémunérateur. En 1864, il expliqua à Macdonald que, même s’il avait eu des doutes concernant le projet de confédération, il y avait néanmoins travaillé au sein de l’ordre d’Orange, dont il était grand maître provincial, et en échange il demandait le poste de shérif. Quand il vit qu’il n’était pas près de l’obtenir, Daly insista : « les temps sont si difficiles ici, écrivit-il, que, si je dois crever de faim encore bien longtemps, je ne réponds de rien ». En 1866, à cause de ses nombreuses connaissances aux États-Unis, il fut engagé par Macdonald pour espionner les Féniens dans l’état de New York, et il lui présenta un long rapport. Malheureusement, sa contribution au parti conservateur n’avait jamais été suffisamment importante pour justifier beaucoup de faveurs et il ne reçut pas de poste permanent dans les années 1860. Après le temps passé à la législature provinciale en 1874–1875, il se désespéra une fois de plus. En 1877, il obtint d’être candidat fédéral dans Perth North, à la consternation des organisateurs conservateurs qui étaient convaincus qu’il perdrait l’élection. Daly accepta de se retirer, en échange de la promesse d’obtenir un emploi si les conservateurs étaient victorieux. Ces derniers l’emportèrent en 1878, mais Macdonald ne lui trouva pas de poste avant 1884. Cette année-là, bien que le ministre des Douanes, Mackenzie Bowell*, l’eût qualifié d’« embarras inutile », on le nomma percepteur adjoint des douanes à Stratford. Il le demeura jusqu’à sa mort l’année suivante.

Donald Swainson

APC, MG 24, B60 ; MG 26, A.— Ontario, Legislative Library (Toronto), Newspaper Hansard, 1875 (mfm aux AO).— « Parl. debates », 1854–1863, 1873.— Globe, 8 janv. 1874, 5 mars 1885.— Canadian directory of parl. (J. K. Johnson), 149.— CPC, 1873.— Dominion annual register, 1885.— W. S. et H. J. M. Johnston, History of Perth County to 1967 (Stratford, Ontario, 1967).— Swainson, « Personnel of politics » ; « Thomas Mayne Daly and patronage as welfare », OH, 72 (1980) ; 16–26.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Donald Swainson, « DALY, THOMAS MAYNE (1827-1885) », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 26 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/daly_thomas_mayne_1827_1885_11F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/daly_thomas_mayne_1827_1885_11F.html
Auteur de l'article:   Donald Swainson
Titre de l'article:   DALY, THOMAS MAYNE (1827-1885)
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1982
Année de la révision:   1982
Date de consultation:   26 juillet 2014