DCB/DBC Mobile beta
+

DERMER, THOMAS, de Plymouth, en Angleterre, navigateur, pionnier et explorateur, mort en Virginie en 1621.

Dermer se rendit d’abord en Nouvelle-Angleterre avec le capitaine John Smith, que des négociants de Londres avaient chargé en 1614 d’aller y fonder une nouvelle plantation et d’y commercer avec les Indiens. Dermer devait accompagner Smith dans son voyage de 1615 en Nouvelle-Angleterre, mais le navire, ayant rencontré des pirates et des Français, regagna enfin Plymouth, non sans peine.

Dernier fit un séjour à Terre-Neuve, de 1616 à 1618, avec son ami et associé John Mason, gouverneur de Cuper’s Cove (Cupids), où il pratiqua peut-être la pêche, mais il s’occupa plus probablement d’explorer les ressources naturelles de l’île. Dans une lettre datée de septembre 1616 à Cuper’s Cove, il parle en termes flatteurs de la fertilité du sol, de l’abondance de la faune et des richesses minérales du soul-sol, preuve de l’intérêt qu’il portait à la mise en valeur de la région.

C’est durant son séjour à Terre-Neuve que Dermer rencontra Tisquantum (ou Squanto), Indien de la Nouvelle-Angleterre qui se trouvait parmi ceux que le capitaine Thomas Hunt avait capturés en 1614 et qui devaient être vendus comme esclaves en Espagne. Tisquantum finit par s’évader et par atteindre Cuper’s Cove. Ayant constaté que, très intelligent, il pouvait s’exprimer en anglais, et sachant qu’on avait besoin d’un interprète entre les colons de la Nouvelle-Angleterre et les Indiens, Dermer n’eut aucune difficulté à persuader Tisquantum d’assumer ces fonctions. Accompagné de celui-ci, Dermer retourna en Angleterre pour y conférer avec Sir Ferdinando Gorges, qui cherchait alors à coloniser la Nouvelle-Angleterre. Gorges, qui était favorable, en principe, à la collaboration avec les Indiens, accueillit d’emblée l’idée de Dermer de confier à Tisquantum le rôle d’interprète, afin d’améliorer les relations entre colons et Indiens. Il nomma Dermer commandant de son expédition de 1619 en Nouvelle-Angleterre. Tisquantum faisait partie de l’entreprise ; on le rendit à son peuple et son travail parmi les Indiens comme interprète répondit pleinement à l’attente de Gorges et de Dermer.

Dermer ne retourna pas à Terre-Neuve, mais resta au service de Gorges en Nouvelle-Angleterre. Il explora tout le littoral à fond, depuis le cap Cod jusqu’à la Virginie, qu’il atteignit en novembre 1619 ; il rentra ensuite en Nouvelle-Angleterre, où il passa toute l’année suivante. Dermer démontra que Long Island était bien une île (on avait cru jusque-là qu’il s’agissait d’une partie de la terre ferme). Il chercha de l’or et d’autres minéraux dans le voisinage du cap Cod et expédia en Angleterre des échantillons de terre. En 1621, il se rendit encore une fois en Virginie, où il mourut de blessures que lui avaient infligées les Peaux Rouges.

Il ressort des documents que nous possédons que Dernier était un homme de caractère exemplaire : « Cet homme digne [...] qui nous donne pleine satisfaction dans tout ce qu’il entreprend. » Il semble bien, en particulier, que, dans ses rapports avec les Indiens, il ait gagné leur confiance et leur estime. Jouissant de leurs bonnes grâces, il était chaleureusement accueilli sur tout le littoral. Dermer a donc, dans une large mesure, préparé la voie aux Pèlerins qui débarquèrent en Nouvelle-Angleterre le 11 décembre 1620.

E. Hunt

Purchas, PiIgrimes (1905–07), XIX.— Bradford’s history of the Plymouth settlement 1608–1650, ed. Valerian Paget (New York, 1909).— John Smith, Travels and works, ed. Edward Arber (2 vol., Birmingham, 1884), I : 217s., 220–227 ; II : 747.— H. F. Howe, Salt rivers of the Massachusetts shore (« Rivers of America » New York, 1951).— R. A. Preston, Gorges of Plymouth Fort (Toronto, 1953).— Prowse, History of Nfld.— Rogers, Newfoundland.— A. L * Rowse, The Elizabethans and America (Londres, 1959).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

E. Hunt, « DERMER, THOMAS », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 22 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/dermer_thomas_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/dermer_thomas_1F.html
Auteur de l'article:   E. Hunt
Titre de l'article:   DERMER, THOMAS
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   22 septembre 2014