DCB/DBC Mobile beta
+
Titre original :  Arrivée des Augustines à Québec

Provenance : Lien

FORESTIER, MARIE, dite de Saint-Bonaventure-de-Jésus, l’une des trois premières religieuses hospitalières de Québec, deuxième supérieure de l’Hôtel-Dieu, née vers 1615, à Dieppe, décédée à Québec en 1698.

Nous ignorons tout de son enfance et de ses parents. Sa famille devait être à l’aise, puisqu’elle fit à la religieuse des dons considérables. Entrée dès l’âge de huit ans à la maison mère des Hospitalières à Dieppe, elle fit sa profession religieuse en 1632. Elle s’offrit pour la mission du Canada et arriva à Québec le 1er août 1639 avec Anne Le Cointre, dite de Saint-Bernard et Marie Guenét, dite de Saint-Ignace, pour établir un hôpital.

Pendant plus de 50 ans, Marie Forestier fut l’âme et le soutien de la maison fondée et bâtie par ses soins. Elle fut nommée supérieure le 9 mai 1645 et fut réélue six fois à différents intervalles jusqu’en 1683. Entre-temps, toutes les principales charges de la communauté lui furent confiées.

En 1655, elle est mêlée à une controverse avec Jeanne Mance. Les hospitalières de Québec veulent essaimer à Montréal, mais Mlle Mance et M. de Chomedey de Maisonneuve s’y opposent. C’est ce que dit le père Paul Le Jeune à mère de Saint-Bonaventure en 1656 – « J’ai parlé a Mr de Maisonneuve Il n’y a rien a faire pour vous a Montreal. » Cependant l’abbé de Queylus [V. Thubières] réussit, à l’automne de 1658, à faire venir deux hospitalières qui toutefois doivent reprendre le chemin de Québec devant l’opposition de Jeanne Mance.

Le 21 janvier 1664, Marie Forestier obtient de Mgr de Laval* « la séparation et la distinction du bien des pauvres d’avec celuy de la communauté, afin que se reglant a l’avenir sur ce que l’on auroit a dépenser pour les Religieuses et pour l’hopital, on pût mettre des bornes » à la dépense.

Marie Forestier eut un grand rôle à jouer dans la rédaction des Annales de l’Hôtel-Dieu. La mère Jeanne-Françoise Juchereau*, dite de Saint-Ignace, nous dit conserver « cherement les petits cayez ou la mere Marie de Saint Bonnaventure de Jesus a ecrit ce qui s’est passé de son terris. Son stile est simple et naïf. J’ay taché de l’imiter, en continuant comme elle avoit commencé [...] Quelques années avant [qu’elle] tombât en enfance, nous la pressâmes d’écrire ce qu’elle nous avoit souvent raconté du commencement de cette maison. Elle se rendit à nos demandes, et c’est en partie de ce qu’elle nous a laissé que j’ay tiré ce que j’en dirai icy. » Si l’on en croit encore les Annales, Marie Forestier eut la vision de l’ « entrée dans le ciel » de la mère Catherine de Saint-Augustin [V. Simon]. Elle reçut aussi l’avertissement en songe de la mort prochaine de Jean Le Sueur, ancien chapelain des religieuses.

Marie Forestier mourut le 25 mai 1698, Durant ses dernières années, « son grand âge avoit affaibli son esprit [...] mais la sainte habitude de la vertu d’obeissance qu’elle avoit contractée la rendoit si soûmise que, quand elle demandoit quelque chose qu’on ne jugeoit pas luy devoir accorder, celle qui avoit soin d’elle n’avoit qu’a luy dire que nôtre Mere ne vouloit pas ; c’êtoit assez pour qu’elle ne temoignât plus aucune envie de ce qu’elle désiroit auparavent et qu’elle demeurât paisible ». Les Sauvages, pour traduire leur admiration envers la religieuse, « l’avoient toûjours appellée, la belle, la bonne et la gentille ».

Jean-Guy Pelletier

AHDQ, T. 21, C. 500, Notices biographiques des premières Mères.— Acte de loi réception et approbation pour L’establissement de L’hôpital de Québec par Monsieur le Gouverneur, RAC, 1939 : 41s.— JR (Thwaites).— Juchercau, Annales (Jamet).— Jug. et délib., I.— Recensement de 1681.— H.-R. Casgrain, Histoire de l’Hôtel-Dieu de Québec (Québec, 1878).— P.-G. Roy, A travers l’histoire de l’Hôtel-Dieu de Québec (Lévis, 1939).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Jean-Guy Pelletier, « FORESTIER, MARIE, dite de Saint-Bonaventure-de-Jésus », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 31 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/forestier_marie_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/forestier_marie_1F.html
Auteur de l'article:   Jean-Guy Pelletier
Titre de l'article:   FORESTIER, MARIE, dite de Saint-Bonaventure-de-Jésus
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   31 octobre 2014