DCB/DBC Mobile beta
+

FORGET DUVERGER, JACQUES-FRANÇOIS, prêtre, missionnaire, supérieur de la mission des Tamarois, originaire du diocèse d’Angers, France, mort après 1764 en France.

Jacques-François Forget Duverger fut ordonné prêtre au printemps de 1753. La même année, il fut envoyé au séminaire de Québec par le séminaire des Missions étrangères de Paris qui le destinait à la mission de la Sainte-Famille des Tamarois de Cahokia (East St Louis, Ill.). Les supérieurs de Québec se montrèrent fort satisfaits de cette nouvelle recrue, car leurs collègues de Paris écrivaient l’année suivante : « Nous sommes bien charmés que son caractère vous convienne et nous bénissons le Seigneur de lui avoir conservé ses bons sentiments pour les missions ; nous sommes bien persuadés qu’ils se seront affermis auprès de vous. Les plus tendres compliments à ce cher Monsieur. » Lorsque cette lettre, datée du 28 avril 1754, parvint à Québec, Forget s’était déjà mis en route pour les Tamarois. Il était parti depuis le 22 avril, en compagnie du lieutenant Gaspard-Joseph Chaussegros * de Léry, chargé de conduire un détachement au fort Détroit. L’expédition arriva à destination le 6 août et Forget Duverger en repartit le 3 septembre pour rejoindre son poste.

La mission de la Sainte-Famille comprenait alors le village indigène et un petit établissement français appelé Cahokia ou Kaokia. Deux missionnaires se trouvaient sur les lieux : Nicolas Laurent, supérieur et grand vicaire de l’évêque de Québec, et Joseph Gagnon. Tous deux moururent en 1759 et Forget demeura seul. Lorsque, à la fin de 1763, la nouvelle lui parvint de la cession du Canada, le malheureux missionnaire fut saisi de panique. Persuadé que les Anglais allaient confisquer les biens ecclésiastiques, il prit sur lui de vendre pour 32 500# – somme bien inférieure à leur valeur – tous les biens de la mission, la maison, quatre lieues carrées de terres, deux moulins et jusqu’à douze esclaves noirs, à deux négociants de la région, Jean-Baptiste Lagrange et Étienne Marafret Layssard. Les contrats, passés le 5 novembre 1763, stipulaient que les acheteurs s’acquitteraient en six versements annuels, payables non pas au séminaire de Québec, mais à celui de Paris dont le missionnaire se prétendait fondé de procuration. Après ce bel exploit, Forget Duverger s’enfuit à La Nouvelle-Orléans où il s’embarqua pour la France le 6 février suivant.

Sévèrement blâmé par ses supérieurs, qui refusèrent avec raison de ratifier cette vente faite sans autorisation d’aucune sorte, Jacques-François Forget Duverger se retira à Candé (dép. de Maine-et-Loire, France) à l’automne de 1764. On ignore ce qu’il advint de lui par la suite. Quant aux acquéreurs des propriétés de la mission des Tamarois, Lagrange et Layssard, le premier mourut insolvable, quelque temps après, et l’autre disparut sans laisser de trace. Les séminaires de Québec et de Paris, est-il besoin de le dire, ne reçurent jamais le moindre paiement des biens aliénés par Forget Duverger. Des démarches furent entreprises pour obtenir l’annulation de la transaction du 5 novembre 1763, mais elles ne donnèrent aucun résultat.

Noël Baillargeon

ASQ, Lettres, M, 122–126 ; P, 122, 123 ; Missions, 20, 23, 25, 26, 30, 32–40 ; Polygraphie, XIX : 54 ; XXVI : 42 ; Séminaire, VIII : 28, 38 ; XI : 23–23b.— Journal de Joseph-Gaspard Chaussegros de Léry, lieutenant des troupes, 1754–1755, RAPQ, 19271928, 355429.— JR (Thwaites), LXX : 292 ; LXXI : 37.— Old Cahokia : a narrative and documents illustrating the first century of its history, J. F. McDermott, édit. (St Louis, Mi., 1949).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Noël Baillargeon, « FORGET DUVERGER, JACQUES-FRANÇOIS », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 25 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/forget_duverger_jacques_francois_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/forget_duverger_jacques_francois_3F.html
Auteur de l'article:   Noël Baillargeon
Titre de l'article:   FORGET DUVERGER, JACQUES-FRANÇOIS
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   25 octobre 2014