DCB/DBC Mobile beta
+

GORDON, lord GORDON (alias Hon. M. Herbert Hamilton, lord Glencairn, George Gordon, George Herbert Gordon, John Herbert Charles Gordon), aventurier et escroc, né entre 1840 et 1850, décédé le 1er août 1874 à Headingley, Man.

C’est en 1868 que, pour la première fois, Gordon fit parler de lui. Sous le nom de Glencairn, il loua un domaine de chasse en Écosse, après avoir convaincu des avocats de Londres et des bijoutiers d’Édimbourg qu’il hériterait, le 25 mars 1870, du titre et de la fortune de lord Glencairn. Peu avant cette date, il disparut des îles britanniques.

Il réapparut à Minneapolis, Minnesota, en 1871, sous le nom de Gordon. Dans cette ville, il fit croire à la Northern Pacific Railroad Company qu’il allait acheter une immense propriété. Il s’installa à New York en janvier 1872 et parvint rapidement, mais pour peu de temps, à convaincre Jay Gould, un financier bien connu, qu’il détenait 60 000 actions du Erie Railway. Quand la fraude fut découverte, Gould attaqua Gordon en justice, mais « Sa Seigneurie » avait fui au Canada. Il laissait le paiement d’une caution de $37 000 à ceux qui s’étaient portés garants de sa personne.

Sous le nom de Gordon Gordon, il arriva à Fort Garry (Winnipeg) en octobre 1872, où il se fit passer pour un gentleman britannique, amateur de chasse ; prenant part fréquemment à des expéditions de chasse, il vécut tranquillement au Manitoba jusqu’au 2 juillet 1873. Mais, tard ce jour-là, il fut enlevé par un groupe de citoyens du Minnesota, agissant en qualité d’agents de l’une des personnes qui avaient fourni son cautionnement. Ses ravisseurs tentèrent de l’emmener aux États-Unis, mais ils furent arrêtés le jour suivant à Pembina, à 100 verges au nord de la frontière canado-américaine, sous le prétexte qu’ils n’avaient aucun pouvoir juridique en territoire canadien. Ils furent ramenés à Fort Garry où l’on engagea des procédures orageuses. Pendant tout le reste de l’été, les autorités du Manitoba, du Canada, du Minnesota, des États-Unis et de la Grande-Bretagne contestèrent vivement la légalité des enlèvements, des arrestations et des procédures devant les tribunaux, dans le cadre de leur autorité respective. En septembre 1873, grâce aux tribunaux du Manitoba, le calme revint sur la scène internationale, mais les agissements de Gordon sur le continent américain étaient entièrement dévoilés.

Le 1er août 1874, le passé de « Sa Seigneurie » en Angleterre revint à la surface. Gordon, qui prenait alors pension chez Mme Abigail Corbett, tomba dans les mains de la police grâce à un mandat d’arrêt émis à Toronto à la demande d’un bijoutier d’Édimbourg dont il était débiteur. Voyant sans doute que ses beaux jours étaient terminés, lord Gordon Gordon décida d’en finir. Il se tira une balle dans la tête et mourut sur le coup, emportant avec lui dans la tombe la vérité sur ses origines et sur son identité.

John A. Bovey

PAM, Alexander Morris, Ketcheson Collection, Correspondence, Telegram Book ; Alexander Morris, Lieutenant Governor’s Collection, Lord Gordon Gordon Papers.— Manitoba Free Press (Winnipeg), 12 juill., 19 juill., 26 juill., 2 août, 9 août, 20 sept., 22 nov. 1873, 8 août, 15 août 1874.— W. W. Folwell, A history of Minnesota (4 vol., « Minnesota Historical Society Publications », S. J. Buck, édit., Saint Paul, 1921), 111 : 362–388.— J. L. Johnston, Lord Gordon Gordon, Papers of the HSSM, 3e sér., no 7 (1952) : 7–20.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

John A. Bovey, « GORDON, lord GORDON », dans FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 23 nov. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/gordon_gordon_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/gordon_gordon_10F.html
Auteur de l'article:   John A. Bovey
Titre de l'article:   GORDON, lord GORDON
Titre de la publication:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   23 novembre 2014