DCB/DBC Mobile beta
+

ROGER, GUILLAUME, premier huissier et greffier au Conseil souverain, juge prévôt de la seigneurie Notre-Dame-des-Anges, notaire royal, fils de Roger Guillaume, huissier, et d’Élisabeth Oussaye, né en France en 1632, inhumé à Québec le 22 mai 1702.

À partir d’août 1674, il exerça au Conseil souverain, d’abord comme huissier, puis, à partir du 15 juin 1676, comme greffier et secrétaire, en remplacement de Jean-Baptiste Peuvret* Demesnu, absent. Le 25 octobre 1677, il fut nommé commis greffier sous les ordres de Peuvret. Désigné premier huissier le 18 mai 1681, il fut confirmé en cette charge le 11 août Suivant. En 1679, les Jésuites le nommèrent juge prévôt de la seigneurie Notre-Dame-des-Anges. Il succéda à Claude Auber* comme notaire royal en 1694. Tout en cumulant ces différentes fonctions, il agit aussi, à l’occasion, comme juge suppléant au conseil, procureur et secrétaire.

En août 1674, Frontenac [Buade*] fit arrêter à Montréal le sulpicien François de Salignac* de La Mothe-Fénelon, à la suite d’un de ses sermons. Emprisonné à Québec, Fénelon fut confié à la garde de Roger. Sur l’ordre du conseil, Fénelon dut payer, en octobre suivant, « 37 livres à l’huissier Guillaume Roger pour ses services ».

À la suite d’un « procès extraordinaire », comme juge de la seigneurie Notre-Dame-des-Anges, il condamna par contumace Jean Denis fils à être roué vif pour l’assassinat de Pierre Gendron.

Il épousa en 1673 Ursule Levasseur et ils eurent neuf enfants dont un seul parvint à l’âge adulte.

Antonio Drolet

AJQ, Greffe de Gilles Rageot, 6 janv. 1672 ; Greffe de Guillaume Roger, 1694–1702 ; Registre d’état civil de Notre-Dame de Québec.— AQ, NF, Ord. des int., I : 290 ; QBC, Biens des Jésuites, Notre-Dame-des-Anges.— Informations et déclarations faites au sujet d’un sermon du sieur abbé de Fénelon prononcé le jour de Pâques, 25 mars 1674, dans l’église paroissiale de Montréal (2 mai 1674), RAPQ, 1921–22 : 157, 187.— Jug. et délib., passim. Les notaires au Canada, RAPQ, 1921–22 : 30. J.-E. Roy, Histoire du notariat, I : 132s. La haute justice dans les justices seigneuriales, BRH, XXIII (1917) : 187–190.— J.-E. Roy, Les conseillers au Conseil souverain de la Nouvelle-France, BRH, I (1895) : 183s.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Antonio Drolet, « ROGER, GUILLAUME », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 18 déc. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/roger_guillaume_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/roger_guillaume_2F.html
Auteur de l'article:   Antonio Drolet
Titre de l'article:   ROGER, GUILLAUME
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   18 décembre 2014