DCB/DBC Mobile beta
+

MAUNSELL, EDWARD HERBERT, officier de la Police à cheval du Nord-Ouest et éleveur de bétail, né le 14 octobre 1855 à Ballywilliam, comté de Limerick (république d'Irlande), fils de Frederick Maunsell et de Louise Herbert ; le 10 août 1886, il épousa Jeanette Ryan, de Tipperary (république d'Irlande), et ils eurent deux filles et un fils ; décédé le 11 novembre 1923 à Lethbridge, Alberta.

Edward Herbert Maunsell étudia en Irlande et, arrivé au Canada en 1874, entra immédiatement dans la Police à cheval du Nord-Ouest. Affecté à la Division D, il prit part à la Longue Marche de Dufferin, au Manitoba, aux monts Sweet Grass (Alberta/Montana). Il était avec la section qui regagna le Manitoba sous le commandement du commissaire George Arthur French, mais il fut muté en 1876 au fort Macleod (Fort Macleod, Alberta). En 1877, à la fin de son contrat de trois ans, il retourna en Irlande. Grâce à ses connaissances en matière d'élevage, il avait compris que les contreforts des Rocheuses étaient un bon endroit pour des ranchs. Il revint en Amérique du Nord et, quand son frère aîné, George Wyndham, obtint sa libération de la Police à cheval du Nord-Ouest, en 1878, tous deux entreprirent de se faire éleveurs.

Comme il n'y avait pas de bovins dans ce qui est maintenant le sud de l'Alberta, les frères Maunsell en commandèrent 103 à une entreprise du Montana pour l'été de 1879. Entre-temps, ils gagnèrent leur vie en exerçant diverses activités aux alentours du fort Macleod : cultiver de l'avoine, couper du bois pour des barrières de voie ferrée, approvisionner la police en foin. Après avoir reçu leurs bêtes, ils apprirent que la terre ne s'ouvrirait pas au peuplement avant au moins un an. La perspective de voir des Amérindiens affamés [V. Isapo-muxika*] s'en prendre à leur troupeau les inquiétait. Au rassemblement d'automne, ils découvrirent que près de la moitié de leurs animaux s'étaient égarés ou avaient été tués. Avec d'autres propriétaires de bétail, ils envoyèrent le reste de leur troupeau au Montana. À leur retour en 1881, les bêtes étaient encore moins nombreuses, pour cause de vol et de mauvaise administration.

Rejoints en 1881 par leur jeune frère Henry Frederick (surnommé Harry), les Maunsell acquirent des concessions statutaires et affermèrent 6 500 acres juste à l'ouest du fort Macleod. Tout se passa bien au début, mais le terrible hiver de 1886–1887 ravagea leur troupeau. George Wyndham quitta donc l'entreprise pour ouvrir son propre ranch. Edward Herbert et Harry restèrent sur place ; le premier dirigeait l'Ivy Ranch (ainsi nommé d'après la marque apposée sur le bétail, IV) et le second s'occupait de la ferme adjacente.

Selon Maunsell, le programme gouvernemental d'affermage de pâturages favorisait carrément les grands ranchs [V. Matthew Henry Cochrane* ; Frederick Smith Stimson*]. Le seul moyen de leur faire concurrence était de prendre de l'expansion. Au fil des ans, il devint l'un des principaux éleveurs de bovins du district sud de l'Alberta. En 1900, il afferma toute la réserve des Peigans. En 1901, il ajouta 700 bêtes à son troupeau en achetant des animaux d'un éleveur voisin. Pour augmenter encore son avoir, il s'associa à un banquier privé du fort Macleod, John Cowdry. Ils achetèrent pour 100 000 $ un pâturage affermé de 200 000 acres à l'ouest de Medicine Hat, au lac Grassy. En 1905, au moment de la vente de l'immense Cochrane Ranche à l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours (Église des mormons), Maunsell en acheta tout le troupeau pour 240 000 $. Dans sa période la plus prospère, vers 1910, le ranch de Maunsell comprenait environ 15 000 bêtes et expédiait des trains entiers au marché de Chicago.

La situation du ranch se dégrada dans les années 1910. Le gouvernement fédéral annula sans préavis le bail du lac Grassy. Maunsell dut vendre des milliers de bovins à un prix très bas ; même s'il eut gain de cause devant les tribunaux, il subit d'énormes pertes. En 1917, son fils, Frederick William Edward, fut tué à la crête de Vimy, en France. En 1919, il perdit son frère George Wyndham. Le ranch connut d'autres revers : la destruction de centaines de bêtes au cours du dur hiver de 1919–1920 et la fin du bail de la réserve des Peigans. Il ne subsistait plus, de l'Ivy Ranch, que la portion détenue en propriété foncière libre.

Edward Herbert Maunsell était actif dans son milieu. Candidat libéral défait à l'Assemblée législative de l'Alberta en 1910, il fut président de la Macleod Old Timers Association. L'histoire et les toponymes de sa région le passionnaient. Le 13 octobre 1923, moins d'un mois avant sa mort, le Calgary Daily Herald publia un long récit des aventures qu'il avait connues avant l'établissement des grands ranchs. Ses anecdotes, où se mêlaient évocations de dangers et d'épreuves, humour et portraits de caractères, restituent l'atmosphère de la brève période pionnière du sud de l'Alberta.

Hugh A. Dempsey

« Epic of the west unfolded by pioneer of '70s », Calgary Daily Herald, 13 oct. 1923.— Lethbridge Herald (Lethbridge, Alberta), 6 janv., 13 nov. 1923.— Alta Geneal. Soc., « Alta cemetery records surname index ».— John Blue, Alberta, past and present, historical and biographical (3 vol., Chicago, 1924), 2 : 102–104.— Fort Macleod – our colourful past : a history of the town of Fort Macleod, from 1874 to 1924 (Fort Macleod, Alberta, 1977), 341s.— A. O. MacRae, History of the province of Alberta (2 vol., [Calgary], 1912), 2 : 692.— « The west of Edward Maunsell », H. A. Dempsey, édit., Alberta Hist. (Calgary), 34 (1986), nº 4 : 1–17 ; 35 (1987), nº 1 : 13–26

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Hugh A. Dempsey, « MAUNSELL, EDWARD HERBERT », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 1 nov. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/maunsell_edward_herbert_15F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/maunsell_edward_herbert_15F.html
Auteur de l'article:   Hugh A. Dempsey
Titre de l'article:   MAUNSELL, EDWARD HERBERT
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   2005
Année de la révision:   2005
Date de consultation:   1 novembre 2014