DCB/DBC Mobile beta
+

Dans le cadre de l’accord de financement entre le Dictionnaire biographique du Canada et le Musée canadien de l’histoire, nous vous invitons à participer à un court sondage.

Je veux participer maintenant.

Je participerai plus tard.

Je ne veux pas participer.

J'ai déjà participé au sondage.

LE PAPE DU LESCÖAT (Du Lescouat, de Lescöat, il signait Du Lescöat), JEAN-GABRIEL-MARIE, prêtre, sulpicien, neveu de M. Le Nobletz, un missionnaire renommé du xviie siècle, né en 1689 à Léon (Saint-Malo, Bretagne), décédé à Montréal le 7 février 1733.

Arrivé à Montréal en 1717, M. Du Lescöat fut d’abord curé à la Pointe-aux-Trembles de Montréal en 1718–1719, puis attaché à l’église Notre-Dame de Montréal dont il fut curé d’office de 1725 à 1730. Ce serait lui qui aurait porté sur ses épaules la croix de bois érigée à cette époque sur le mont Royal. Imbu de la spiritualité de M. Olier, il incarnait l’esprit sulpicien en sa prime fraîcheur : zèle, humilité, charité. Il instruisait lui-même les soldats du corps de garde, notoirement ignorants, visitait malades et affligés. Directeur spirituel de Mme d’Youville [Dufrost*], il lui inculqua une piété virile basée sur l’esprit de foi qui devait subséquemment s’épanouir en une charité universelle.

Il s’éteignit âgé de 44 ans. M. Montgolfier*, supérieur du séminaire Saint-Sulpice à Montréal, écrivit au dossier du défunt : « Ce fut un grand homme et un saint. Toute sa vie il exerça ses fonctions avec zèle et succès. » La vénération populaire fit de son tombeau un lieu de pèlerinage. On lui attribua plusieurs guérisons miraculeuses. En épitaphe, on inscrivit cette maxime toute pascalienne : « Fuir le Monde, être à Dieu ».

Albertine Ferland-Angers

AHDM, Lettres circulaires, Nécrologies, Fondateurs, Sœurs de France et de Montréal, 1690–1747, I.— ANDM, Registre de la paroisse de Ville-Marie, 1720–1730.— ASGM, Pour les vénérables Sœurs de l’Hôpital Général de Montréal par leur respectueux serviteur I. Paquin, Ptre, curé de St Eustache [...], 10 mars 1844.— ASSM, Étienne Montgolfier, Catalogue Historique et Chronologique de Saint-Sulpice de Montréal.— ASQ, Polygraphie, II : 27.— Henri Gauthier, Sulpitiana (Montréal, 1926).— [Étienne-Michel Faillon], Vie de Mme dYouville, fondatrice des Sœurs de la Charité de Villemarie dans lÎle de Montréal en Canada (Ville-Marie [Montréal], 1852) ; Vie de Mademoiselle Mance et histoire de lHôtel-Dieu de Villemarie dans lîle de Montréal en Canada (2 vol., Ville-Marie [Montréal], 1854), II : 180 ; Vie de la Sœur Bourgeoys, fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame de Villemarie en Canada suivie de lHistoire de cet institut jusquà ce jour (2 vol., Villemarie [Montréal], 1853), II : 329. Albertine Ferland-Angers, Mère dYouville (Montréal, 1954).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Albertine Ferland-Angers, « LE PAPE DU LESCÖAT, JEAN-GABRIEL-MARIE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 29 mars 2015, http://www.biographi.ca/fr/bio/le_pape_du_lescoat_jean_gabriel_marie_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/le_pape_du_lescoat_jean_gabriel_marie_2F.html
Auteur de l'article:   Albertine Ferland-Angers
Titre de l'article:   LE PAPE DU LESCÖAT, JEAN-GABRIEL-MARIE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1991
Date de consultation:   29 mars 2015