DCB/DBC Mobile beta
+

MECHAM, GEORGE FREDERICK, officier de marine et explorateur, né en 1828 à Cove of Cork (Cobh, république d’Irlande) ; décédé le 17 février 1858 à Honolulu (Hawaï).

George Frederick Mecham entra dans la marine royale le 1er septembre 1841 et, après avoir servi à bord de différents navires, il obtint le grade de lieutenant de vaisseau intérimaire le 8 mars 1849. Un an plus tard, le 5 mars, Mecham fut nommé lieutenant de vaisseau en troisième du trois-mâts barque Assistance. Ce bateau, sous les ordres du capitaine Erasmus Ommanney, était l’un des quatre bâtiments dont le capitaine Horatio Thomas Austin* avait reçu le commandement pour entreprendre une expédition dans l’Arctique à la recherche de l’Erebus et du Terror, commandés par sir John Franklin* et disparus depuis 1845. L’Assistance, accompagné du trois-mâts barque Resolute et de deux vapeurs à hélice, le Pioneer et l’Intrepid, quitta Londres le 3 mai 1850 et atteignit l’île Beechey, dans le détroit de Barrow (Territoires du Nord-Ouest), à la fin du mois d’août. C’est dans cette île que furent retrouvés les premiers vestiges des quartiers d’hiver établis par Franklin en 1845–1846. Les recherches convergeaient alors exceptionnellement à proximité du détroit de Wellington où se retrouvèrent 11 navires faisant partie de cinq expéditions de recherche indépendantes, sous les ordres d’Austin, de sir John Ross, du capitaine Edwin Jesse De Haven*, de William Penny* et du commander Charles Codrington Forsyth. Puis les quatre navires d’Austin continuèrent vers l’ouest en empruntant le détroit de Barrow et se retrouvèrent bloqués par les glaces au large de la côte nord-est de l’île Griffith où les équipages établirent leurs quartiers d’hiver. En octobre, Mecham partit en traîneau vers l’est afin d’y laisser des provisions pour d’autres explorations en traîneau prévues pour le printemps suivant, et il trouva par hasard le poste d’hivernage de Ross et de Penny au havre Assistance (baie Assistance), dans l’île Cornwallis. Durant l’hiver, Mecham écrivit des articles pour l’Illustrated Arctic News et l’Aurora Borealis, deux périodiques publiés à bord des navires, et joua dans diverses représentations du Royal Arctic Theatre. Ces occupations et d’autres, tels des bals costumés, avaient pour but de diminuer l’ennui de l’hiver arctique.

Sous la direction du lieutenant de vaisseau Francis Leopold McClintock*, un certain nombre d’explorations en traîneau furent organisées au printemps de 1851 pour faire des recherches au nord, au sud et à l’ouest de l’endroit où se trouvait l’expédition dans le détroit de Barrow. Mecham dirigea deux de celles-ci. Partant d’abord le 15 avril en compagnie d’un autre traîneau sous les ordres du capitaine Ommanney, Mecham et une équipe de six hommes allèrent vers le sud jusqu’à l’île de Russell et l’extrémité septentrionale de l’île du Prince-de-Galles avant de revenir à l’Assistance le 14 mai, ayant parcouru 236 milles. Le 27 mai, il conduisit une autre exploration, vers le sud encore une fois, et fit le tour de l’île de Russell ; il dressa la carte d’un nouveau littoral sur une distance de 75 milles, puis revint vers les navires le 19 juin. Après avoir été libérés des glaces le 8 août, ceux-ci appareillèrent pour l’Angleterre ; on n’avait aucun renseignement nouveau concernant Franklin à ajouter à ceux qui avaient été recueillis dans l’île Beechey durant l’été de 1850. Néanmoins, les explorations en traîneau entreprises au cours de ce voyage contribuèrent à dresser la carte d’une grande partie d’un territoire jusqu’ici inconnu. À ces explorations participèrent au total 103 hommes répartis dans 14 traîneaux, qui parcoururent une distance de 7 000 milles.

En 1852, l’Amirauté donna l’ordre aux quatre mêmes navires ainsi qu’à un cinquième, le ravitailleur North Star [V. William John Samuel Pullen*], de partir à la recherche de Franklin et, le 14 février, Mecham fut promu lieutenant en premier du Resolute sous les ordres du capitaine Henry Kellett*. Sir Edward Belcher* commandait l’expédition qui quitta Londres le 15 avril. Arrivés à l’île Beechey, les navires se séparèrent en deux groupes le 15 août ; Kellett continua vers l’ouest par le détroit de Barrow avec le Resolute et l’Intrepid, tandis que Belcher dirigea l’Assistance et le Pioneer vers le nord par le détroit de Wellington. Le North Star resta en poste à l’île Beechey pour servir de dépôt de ravitaillement. À la mi-septembre, les bateaux partis vers l’ouest prenaient leurs quartiers d’hiver dans l’île Dealy, au large de la côte sud de l’île Melville, et on envoya des équipes en traîneau faire des caches de provisions en vue des explorations du printemps. Parti le 21 septembre, Mecham traversa la presqu’île de Dundas dans l’île Melville, se dirigeant vers le golfe de Liddon où il mit des provisions en lieu sûr. Durant le voyage de retour, il s’arrêta au havre Winter et trouva un message laissé là le printemps précédent par le lieutenant de vaisseau Robert John Le Mesurier McClure*, indiquant la position de son navire, l’Investigator, qui était pris dans les glaces à la baie Mercy, située à la terre de Banks (île Banks) depuis l’automne de 1851. Grâce à cette découverte fortuite, l’équipage de l’Investigator fut plus tard secouru et embarqué à bord du Resolute [V. Bedford Clapperton Trevelyan Pim*].

Au printemps suivant, le 4 avril 1853, Mecham traversa l’île Melville en traîneau, avec une équipe, et se rendit au cap Russell en compagnie d’un traîneau de renfort sous la direction de George Strong Nares*, second maître à bord du Resolute. Le 3 mai, après avoir atteint l’île Eglinton, Nares revint à l’île Dealy et Mecham continua seul, explorant les côtes sud et ouest de l’île du Prince-Patrick. À la vue de la banquise qui s’étendait vers l’ouest, il conclut que Franklin n’avait pu aller dans cette direction. Puis il traversa l’île du Prince-Patrick, dressa une carte de la côte nord de l’île Eglinton et retourna vers les navires qu’il rejoignit le 6 juillet. En 94 jours, Mecham avait parcouru 1 006 milles et tracé la carte, sur une distance de 680 milles, d’une côte inconnue jusqu’alors.

Comme l’été de 1853 fut court et tardif, le Resolute et l’Intrepid hivernèrent dans le détroit de Barrow sans toutefois pouvoir rejoindre le reste de l’expédition à l’île Beechey. En février 1854, Belcher donna l’ordre à Kellett d’abandonner ses vaisseaux et de se rendre à l’île Beechey. Avant d’exécuter ces ordres, Kellett envoya trois groupes en traîneau : l’un, sous la direction du lieutenant de vaisseau Richard Vesey Hamilton, était chargé de rapports destinés à Belcher sur l’état des navires, et les deux autres devaient se diriger vers l’ouest, sous les ordres de Mecham et de Frederick J. Krabbé, officier de navigation à bord de l’Intrepid. Mecham partit le 3 avril, avec l’ordre de rechercher dans le voisinage du détroit du Prince-de-Galles des traces de l’Enterprise [V. sir Richard Collinson*] qui avait accompagné l’Investigator depuis le détroit de Béring. En compagnie de l’équipe de Krabbé, Mecham se rendit à la pointe Russell et, de là, il continua seul dans le détroit du Prince-de-Galles vers les îles Princess Royal (dans le golfe d’Amundsen). À cet endroit, il découvrit des documents déposés par l’Enterprise durant l’été de 1852 indiquant que le navire avait quitté la région et se dirigeait vers le sud et l’est. Au cours du voyage de retour, Mecham s’arrêta, le 27 mai, à l’île Dealy où il trouva l’ordre de se diriger directement vers le North Star à l’île Beechey, le Resolute et l’Intrepid ayant été abandonnés. Mecham couvrit en 152 heures la distance qui le séparait de l’île Beechey où il arriva le 12 juin. Cette randonnée en traîneau de 70 jours demeure l’une des plus impressionnantes jamais enregistrée ; l’expédition parcourut 1 336 milles au total, avec une moyenne de 19 milles par jour.

Après avoir donné l’ordre d’abandonner le Resolute, l’Intrepid, l’Assistance et le Pioneer et avoir pris sous son commandement l’équipage de l’Investigator, Belcher décida de mettre le cap vers l’Angleterre. Avec les 263 hommes de ces cinq navires entassés à bord du North Star et de deux autres navires ravitailleurs, l’expédition arriva saine et sauve le 28 septembre 1854. Mecham fut l’un des nombreux officiers de ce groupe à recevoir une promotion à son retour ; on l’éleva au grade de commander le 21 octobre. En 1855, il reçut le commandement du vapeur Salamander, en station à Portsmouth, et deux ans plus tard, on le muta au commandement d’un autre navire à vapeur, le Vixen, affecté dans le Pacifique. C’est en servant à bord de ce navire que Mecham contracta une bronchite dont il mourut subitement le 17 février 1858, à l’âge de 30 ans.

Excellent marin et navigateur, George Frederick Mecham était un homme grand et fort, doté d’une personnalité chaleureuse qui lui gagna l’admiration des autres officiers et de ses subalternes. Dans le domaine de l’exploration de l’Arctique, il fut probablement, après McClintock, le meilleur conducteur de traîneau, et l’étendue de ses voyages durant les deux expéditions constitue un exploit remarquable. Dans l’Arctique, deux points géographiques notables portent son nom : le cap Mecham, à l’extrémité sud de l’île du Prince-Patrick et l’île Mecham, entre l’île de Russell et l’île du Prince-de-Galles.

Jim Burant

Arctic miscellanies ; a souvenir of the late polar search ; by the officers and seamen of the expedition (2e éd., Londres, 1852).— Edward Belcher, The last of the Arctic voyages [...] in search of Sir John Franklin, during the years 1852–53–54 [...] (2 vol., Londres, 1855).— G.-B., Parts, Command paper, 1852, 50, [no 1436] : 329–358, 548–558, Additional papers relative to the Arctic expedition [...] ; House of Commons paper, 1851, 33, no 54 : 13, A return of all admirals, vice, rear, and retired, captains, commanders, and lieutenants in the Royal Navy, promoted on and since the 1st day of January 1848 [...] ; 1854–1855, 35, no 1898 : 537–539, 489–497, 499–539, 689–706, Further papers relative to the recent Arctic expeditions in search of Sir John Franklin [...].— Sherard Osborn, Stray leaves from an Arctic journal ; or, eighteen months in the polar regions, in search of Sir John Franklin’s expedition, in the years 1850–51 (Londres, 1852).— Papers and despatches relating to the Arctic searching expeditions of 1850–51–52 [...], James Mangles, édit. (2e éd., Londres, 1852).— Illustrated Arctic News, 14 mars 1851.— Cooke et Holland, Exploration of northern Canada.— G.-B., Adm., Navy list, 1848 : 204 ; 1849 : 254 ; 1851 : 260 ; 1854 : 282 ; 1858 : 304.— C. R. Markham, The Arctic navy list ; or, a century of Arctic & Antarctic officers, 1773–1873 ; together with a list of officers of the 1875 expedition and of their services (Londres, 1875) ; Life of Admiral Sir Leopold McClintock (Londres, 1909).— Colburn’s United Service Magazine (Londres), 25 (déc. 1854) : 623 ; 26 (déc. 1855) : 628 ; 27 (oct. 1856) : 320 ; 28 (févr. 1857) : 140.— R. I. Murchison, « Address to the Royal Geographical Society of London ; delivered at the university meeting on the 23rd May, 1859 », Royal Geographical Soc., Journal (Londres), 29 (1859) : cxxxiii-cxxxiv.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Jim Burant, « MECHAM, GEORGE FREDERICK », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 8, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 1 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/mecham_george_frederick_8F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/mecham_george_frederick_8F.html
Auteur de l'article:   Jim Burant
Titre de l'article:   MECHAM, GEORGE FREDERICK
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 8
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1985
Année de la révision:   1985
Date de consultation:   1 octobre 2014