DCB/DBC Mobile beta
+

PLAYTER, EDWARD, médecin, réformateur de l’hygiène publique, directeur de magazine et auteur, né en 1834 ou 1835 à Newmarket, Haut-Canada, un des trois fils de James Playter et d’Agnes Widdifield ; en 1860, il épousa Charlotte Arnold, de Thornhill, Haut-Canada (décédée en 1880), puis le 17 octobre 1885, May Belle Frances Sears, née Smart, de Toronto ; il eut au moins deux filles ; décédé le 12 septembre 1909 à Toronto.

Edward Playter naquit dans une famille haut-canadienne en vue. Ses parents étaient tous deux d’ascendance loyaliste, et son arrière-grand-père George Playter avait compté parmi les premiers, en septembre 1793, à recevoir une concession foncière à York (Toronto). Son grand-oncle, Ely Playter, fut député des circonscriptions d’York et de Simcoe à la Chambre d’assemblée de 1824 à 1827. Après avoir fréquenté des écoles privées, Playter fit des études de médecine. Il fut licencié en médecine en 1860 et obtint le titre de docteur en médecine de la University of Toronto, qui depuis 1853 faisait subir des examens aux étudiants de médecine mais ne les formait pas. Il exerça d’abord dans le canton d’York, et grâce aux relations de sa famille, il fut nommé coroner du comté.

Playter participa au mouvement d’hygiène publique qui faisait son apparition en Amérique du Nord, et sa carrière reflète la transition qui, sous l’impulsion de sciences nouvelles comme la bactériologie et la physiologie, s’opéra entre l’époque sanitaire et l’époque scientifique. Il profita de sa position et de la fortune dont il avait hérité pour promouvoir des réformes de la santé publique, et il compta parmi les membres de la première heure de l’American Public Health Association, qui fut fondée en 1872. C’est à ses frais qu’il se rendait dans les villes américaines où se tenaient les congrès de l’association. En 1886, grâce à ses efforts, celle-ci organisa son assemblée annuelle à Toronto. Playter y fut nommé à un comité spécial de cinq membres qui devait enquêter sur la pollution des approvisionnements publics d’eau du continent. Le rapport du comité parut en 1889.

Afin de sensibiliser l’opinion à l’hygiène publique, Playter écrivit abondamment. De 1874 à 1892, il dirigea un périodique consacré à la santé publique qui parut sous divers noms. Il rédigea des brochures sur la tuberculose, le choléra asiatique et les taux de mortalité élevés des villes canadiennes. Deux manuels d’hygiène utilisés dans les écoles de l’Ontario étaient de lui. Selon le docteur William Osler*, si le Canada se préoccupa de l’hygiène publique à la fin du xixe siècle, ce fut grâce à lui.

Playter préconisait vigoureusement la prise en charge de la santé par le gouvernement. Ses efforts débouchèrent en 1875 sur l’adoption, en Ontario, d’une meilleure loi sur les rapports de décès. En 1876, il acquit de l’expérience sur le terrain à titre de médecin hygiéniste du faubourg torontois de Parkdale ; il était l’un des premiers fonctionnaires de la santé à être nommé dans la province.

Pendant les deux décennies suivantes, Playter fit partie du premier groupe de pression qui demanda à des hommes politiques provinciaux et fédéraux, tels sir Oliver Mowat et sir John Alexander Macdonald*, d’adopter des programmes d’hygiène publique. Ce groupe, formé aussi bien de médecins que de profanes, avait réclamé la formation d’un Bureau de santé provincial permanent en Ontario, qui fut constitué en 1882 [V. Peter Henderson Bryce*]. Par la suite, Playter s’installa à Ottawa, où son groupe tenta, sans succès, de convaincre le gouvernement fédéral de créer un département qui régirait les questions telles les installations sanitaires, la quarantaine et l’altération des aliments (le département fédéral ne fut créé qu’en 1919). En mai 1892, il fut l’instigateur d’un groupe de pression appelé Dominion Health Institute, qui connut une existence éphémère, mais fut le précurseur de la Canadian Public Health Association. En outre, il réclama l’organisation d’un laboratoire national et d’un système national permanent de collecte de statistiques sur les naissances, les décès et les maladies.

Les grands objectifs qu’Edward Playter avait poursuivis en tant que pionnier du mouvement d’hygiène publique allaient être réalisés au Canada par des réformateurs du xxe siècle, dont Charles John Colwell Orr Hastings* et John Gerald FitzGerald*. Sa philosophie de la pratique médicale, fondée sur la promotion de la santé plutôt que sur le traitement des maladies, est encore celle qui anime les spécialistes de la médecine préventive.

Paul A. Bator

Le périodique sur l’hygiène publique fondé et dirigé par Edward Playter a paru de juillet 1874 jusqu’en 1892 sous divers titres, dont Sanitary Journal, Canada Health Journal, Dominion Sanitary Journal, Man, et Health Journal. Il fut publié à partir de Toronto jusqu’en 1884, année où il passa à Ottawa. Les écrits de Playter comprennent de nombreuses contributions à son périodique. En outre, il est l’auteur de plusieurs monographies traitant de questions d’hygiène publique, particulièrement Consumption : its nature, causes and prevention [...] (Toronto et Montréal, 1895) ; une liste de ces travaux se trouve dans Canadiana, 1867–1900.

AO, RG 80–5, n° 1885–014150 ; RG 80–8, n° 1909–004644.— Evening Telegram (Toronto), 13 sept. 1909 : 10.— Canada Lancet, 43 (1909–1910) : 145–146.— Canadian men and women of the time (Morgan ; 1898).— Commemorative biog. record, county York.— R. D. Defries, « Dr. Edward Playter–a vision fulfilled », Canadian Journal of Public Health (Toronto), 50 (1959) : 368–377 ; « Twenty years of pioneer effort to establish a Canadian health association (1872–1892) », Canadian Public Health Journal (Toronto), 30 (1939) : 357–366.— The development of public health in Canada [...], [R. D. Defries], édit. (Toronto, 1940).— The town of York, 1793–1815 : a collection of documents, E. G. Firth, édit. (Toronto, 1962).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Paul A. Bator, « PLAYTER, EDWARD », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 13, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 24 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/playter_edward_13F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/playter_edward_13F.html
Auteur de l'article:   Paul A. Bator
Titre de l'article:   PLAYTER, EDWARD
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 13
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1994
Année de la révision:   1994
Date de consultation:   24 juillet 2014