DCB/DBC Mobile beta
+

WINTON, HENRY, rédacteur en chef et éditeur, né le 21 février 1817 à Dartmouth, Devon, Angleterre, fils aîné de l’éditeur Henry David* et d’Elizabeth Winton, et frère de Robert et Francis, futurs éditeurs respectifs du Daily News de St John’s et du St John’s Day Book (subséquemment le Morning Chronicle) ; il épousa Elizabeth Brown ; décédé le 30 mars 1866 à St John’s, Terre-Neuve, après une longue maladie.

On ne connaît rien de l’enfance de Henry Winton, sauf qu’il apprit vraisemblablement le métier d’éditeur dans l’imprimerie de son père. Dans les années 1850, sa famille vivait à St John’s où Henry était membre des Sons of Temperance ; en 1851, il fonda le Banner of Temperance, périodique bimensuel dont la publication cessa apparemment la même année. Il fut également membre de la St Georges Society et congrégationaliste.

En 1855, après la mort de son père, Winton devint rédacteur en chef, imprimeur et éditeur du Public Ledger and Newfoundland General Advertiser, bien que sa mère en demeurât propriétaire jusqu’en 1860, alors que Winton en assuma la propriété. Malgré la devise du journal, « Ouvert à tous les partis sans être influencé par aucun », il accorda son appui constant aux conservateurs et attaqua vigoureusement les gouvernements libéraux de Philip Francis Little* et de John Kent* entre 1855 et 1861. Il critiqua particulièrement l’influence du clergé catholique sur le gouvernement libéral, surtout le rôle de l’évêque John Thomas Mullock. Il accusa aussi les libéraux de gaspillage des deniers publics par le « patronage » et dénonça les traitements élevés accordés aux fonctionnaires, ce qui augmentait la dette publique. En 1861, Winton fut poursuivi en diffamation par Patrick Jordan, commerçant de St John’s et partisan libéral, qui attaquait une lettre publiée dans le Public Ledger, sous le pseudonyme de « Quiz », accusant Jordan de s’approprier £2 000 en passant des contrats avec le bureau des Travaux publics pour fournir des vivres au St John’s Hospital et au Lunatic Asylum. La cause, cependant, fut réglée hors cour.

Tôt en 1861, Winton reprit de plus belle ses attaques quand il commença la publication du Daily Sessional, qui parut régulièrement pendant quelques mois avant les élections de mai de la même année ; dans le Public Ledger, on s’y référa souvent. Il en cessa la publication ce printemps-là, « sa mission s’étant terminée avec la fermeture de la session ». Dans les acerbes controverses politiques et religieuses des années 1860 et 1861, il fut un partisan dévoué du gouverneur sir Alexander Bannerman, particulièrement lorsque George James Hogsett et d’autres personnes firent circuler une pétition, avec l’approbation de l’évêque Mullock, dans laquelle on demandait la révocation du gouverneur, après les élections de 1861. Sous un gouvernement conservateur dirigé par Hugh William Hoyles*, l’action journalistique politique de Winton fut moins virulente. En 1865, cependant, il s’opposa fermement au gouvernement de coalition que le leader conservateur Frederic Bowker Terrington Carter* forma avec des libéraux tels que Ambrose Shea*, en raison de l’action passée des gouvernements libéraux. La même année, après une certaine hésitation au début, le journal de Winton publia des éditoriaux contre l’entrée de Terre-Neuve dans la confédération projetée des colonies de l’Amérique du Nord britannique, qui, craignait-il, se ferait aux dépens des intérêts de Terre-Neuve.

Calvin D. Evans

Henry Winton a écrit plusieurs brochures concernant « l’histoire du gouvernement responsable à Terre-Neuve », parmi lesquelles une seule subsiste encore : A chapter in the history of Newfoundland for the year 1861 (St John’s, 1861).

Courier (St Johns), 31 mars 1866.— Public Ledger, 16 janv. 1855, 8, 26 mars, 26 avril, 7 mai, 17 sept., 25 oct. 1861, 6 avril 1866.— Royal Gazette (St John’s), 3 avril 1866.— Hutchinson’s Newfoundland directory for 1864–65 [...], T. Hutchinson, compil. (St John’s, 1864).— Gunn, Political history of Nfld.— E. C. Moulton, The political history of Newfoundland, 1861–1869 (thèse de {{m.a}}., Memorial University of Newfoundland, St John’s, 1960).— A. B. Perlin, Continuing stories of old newspapers, Daily News (St John’s), 18 févr. 1955.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Calvin D. Evans, « WINTON, HENRY », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 18 déc. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/winton_henry_9F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/winton_henry_9F.html
Auteur de l'article:   Calvin D. Evans
Titre de l'article:   WINTON, HENRY
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1977
Année de la révision:   1977
Date de consultation:   18 décembre 2014