DCB/DBC Mobile beta
+

Nouvelles du DBC/DCB

Nouvelles biographies

Biographies mises à jour

Biographie du jour

LANDRY, AMAND – Volume X (1871-1880)

né le 8 décembre 1805 à Memramcook, comté de Westmorland, N.-B.

Sir Wilfrid Laurier

Sir George-Étienne Cartier

Sports et sportifs

Les fenians

Les femmes dans le DBC/DCB

Les conférences de Charlottetown et de Québec en 1864

Les textes introductifs du DBC/DCB

Les Acadiens

Module éducatif

La guerre de 1812

Les premiers ministres du Canada en temps de guerre

La Première Guerre mondiale

Si la Bank of Upper Canada était de plus en plus soumise à des critiques et à des enquêtes parlementaires, Ridout voyait augmenter sans cesse sa fortune personnelle. En 1853, son traitement de directeur général passa de £750 à £1 000. Se laissant gagner par la fièvre de la spéculation qui précéda la dépression de 1857, il estimait que sa propriété de Sherborne valait £16 000, ou £20 000 une fois morcelée, et il envisageait la possibilité de la vendre, tout en affirmant qu’il n’était « pas pressé de le faire ». Quand il se décida à vendre son terrain, un mois avant sa mort, il n’en obtint que $9 500. En 1853, il mit également en valeur plusieurs centaines d’acres près de Port Hope. Il y avait fait construire deux rues et il avait l’intention de vendre les 76 lots à bâtir au prix de £30 à £35 chacun. Il envisageait la possibilité de mettre en valeur un terrain de 100 acres, situé au nord de la ville, en le divisant en lots d’une acre qui devaient lui rapporter £100 chacun. Ridout possédait aussi 100 acres « sur la rive du lac et près du port [...] où [devait] passer le chemin de fer du Grand Tronc », et il jugeait que ce terrain valait quatre à cinq fois celui du nord de la ville. Une fois que tous ces biens seraient vendus, confiait-il à sa femme, « j’imagine que je n’aurai plus à me tourmenter au sujet de la banque [la Bank of Upper Canada] ». Il dut renoncer à ses vastes ambitions lorsque la fièvre de la spéculation tomba en 1857 ; il ne laissa dans son testament que la modeste somme de $4 160.

Robert J. Burns

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Robert J. Burns, « RIDOUT, THOMAS GIBBS », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 8 déc. 2016, http://www.biographi.ca/fr/bio/ridout_thomas_gibbs_9F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/ridout_thomas_gibbs_9F.html
Auteur de l'article:   Robert J. Burns
Titre de l'article:   RIDOUT, THOMAS GIBBS
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1977
Année de la révision:   1977
Date de consultation:   8 décembre 2016