DCB/DBC Mobile beta
+

Région de naissance

      Région d’activités

          Activités et autres caractéristiques

              1 à 20 (de 601)
              1  2  3  4  ...31
              NAHNEBAHWEQUAY (Nahneebahweequa, signifiant « femme honnête » ; connue sous le nom de Catherine Sutton, née Catherine Bunch Sonego)
              à la première génération de femmes médecins du Canada. Fille de fermiers méthodistes wesleyens, elle naquit dans le comté de Simcoe, dans la concession dont ses grands-parents paternels avaient pris
              droits sur son argent que la vaste majorité des femmes mariées en communauté de biens. Son mari lui accorda explicitement « tout le pouvoir et l’autorité nécessaires pour l’administration libre et
               
              HEISE, CHARLOTTE (baptisée Johanne Louise Charlotte) (Führer), sage-femme et auteure, née en 1834 dans le Hanovre
               
              Hamilton au début des années 1870, imitant en cela ses deux sœurs aînées. Comme la plupart des femmes de cette époque qui entraient à la manufacture, elle commença de travailler pour augmenter le revenu
               
              of Oratory. Elle représente très bien les jeunes femmes célibataires évangéliques qui entrèrent à l’Ontario Woman’s Christian Temperance Union, fondée en 1877 par Letitia Youmans
               
               janvier 1914 à Vancouver. II y eut plusieurs milliers de pionniers sikhs au Canada ; Harnam Kaur est l’une des quatre ou cinq femmes que l’on
               
              lourdes responsabilités et manifesta son intérêt à travailler avec de jeunes femmes. « Là-bas dans le parc chaque soir, on peut apercevoir un très grand nombre de toutes jeunes filles […] et l’on se
              deux pour la profession médicale. En 1879, Lilian s’inscrivit à la School of Medicine de la University of Michigan, à Ann Arbor, car à l’époque, aucune école de médecine au Canada n’acceptait des femmes
               
              MUNSON, Mme LETITIA (Lecitia), guérisseuse, diseuse de bonne aventure et sage-femme, née probablement vers 1820 en Caroline du Nord
               
              Russell et de sa deuxième femme, Dorothy Harrison ; décédée célibataire le 19 février 1822 à York (Toronto). À la naissance d’Elizabeth
               
              . Maria Louisa Angwin envisagea d’abord de devenir avocate puis changea peu à peu d’idée : « J’ai acquis la conviction qu’on a besoin de femmes médecins et j’ai vu qu’en gagnant ma vie de cette
              1912, Winona Margaret Flett, sa mère et sa sœur Lynn quittèrent Woodstock, en Ontario, pour s’installer à Winnipeg. À leur arrivée, les deux sœurs, « grandes et belles femmes d’affaires
               
              , qu’elles se nomment philosophie, littérature, commerce, sténographie, dactylographie, musique et peinture ». Selon elle, cette élévation des femmes dans les hautes sphères du savoir est essentielle pour
               
              TOEWS, ANNA (Toews), sage-femme, née le 30 août 1868 dans le sud de la Russie, probablement à Gruenfeld, près de Nikopol’ (Ukraine
               
              plusieurs femmes qui deviendraient médecins à une époque où il y en avait peu. Elle fréquenta d’abord la South Pinette School, puis le Prince of Wales College à Charlottetown, où elle obtint son diplôme de
               
              Gillam mourut le 14 mai 1706. Son testament daté du 28 avril 1701 fait mention de sa femme, Abigail, et de ses deux filles, Abigail (née en 1684) et Ann (née en 1688
               
              . Fannie Knowling grandit dans une famille aisée et éclairée. Son père, originaire du Devon, était un marchand prospère de St John’s et siégea au Conseil législatif de 1897 à 1923. Lui-même et sa femme, née
               
              ). Jean Isabelle Dow est représentative de la première génération de femmes médecins canadiennes qui choisirent d’œuvrer dans les missions. Petite-fille d’immigrants écossais, elle grandit dans une
              Nelles*, puis par Nathanael Burwash*. Sixième femme à obtenir un diplôme de la Victoria University, Mlle Addison obtint en 1889 sa licence
              1 à 20 (de 601)
              1  2  3  4  ...31