DCB/DBC Mobile beta
+

Nouvelles du DBC/DCB

Nouvelles biographies

Biographies mises à jour

Biographie du jour

MACK, THEOPHILUS – Volume XI (1881-1890)

décédé le 24 octobre 1881, à St Catharines

La Confédération

Le gouvernement responsable

Sir John Alexander Macdonald

De la colonie de la Rivière-Rouge au Manitoba (1812–1870)

Sir Wilfrid Laurier

Sir George-Étienne Cartier

Sports et sportifs

Les fenians

Les femmes dans le DBC/DCB

Les conférences de Charlottetown et de Québec en 1864

Les textes introductifs du DBC/DCB

Les Acadiens

Module éducatif

La guerre de 1812

Les premiers ministres du Canada en temps de guerre

La Première Guerre mondiale

L’Alberta (1905)


En 1905, le gouvernement fédéral décida de créer deux provinces à même les immenses Territoires du Nord-Ouest : l’Alberta et la Saskatchewan [V. La Saskatchewan (1905)]. Le premier ministre albertain de l’Agriculture, William Thomas Finlay, fit d’abord preuve de réticence face à ce changement :

En 1902, il remporta le siège de Medicine Hat. Il n’était pas de ces hommes politiques qui, tel Frederick William Gordon Haultain*, cherchaient à hâter l’obtention du statut de province pour les Territoires du Nord-Ouest. Selon lui, la transition devait être lente, mais, lorsque la fin du statut territorial devint inévitable, il se montra prêt à soutenir le changement. Partisan de la création de deux provinces plutôt que d’une seule, il consentait à ce que Medicine Hat renonce, en faveur d’Edmonton, à toute prétention au titre de capitale de l’Alberta. Libéral convaincu, il acceptait que les richesses naturelles du sous-sol continuent de ressortir au gouvernement fédéral, alors entre les mains des libéraux de sir Wilfrid Laurier. Cependant, pour lui comme pour Clifford Sifton* et bien d’autres personnages politiques des Prairies, il n’était absolument pas question de laisser Ottawa imposer des écoles confessionnelles. Son opposition était telle qu’il envisagea de se présenter à titre d’indépendant aux premières élections provinciales. Toutefois, il finit par accepter le compromis auquel on parvint péniblement.

 

Pour en apprendre davantage sur la création de l’Alberta, nous vous invitons à explorer les biographies suivantes.

◀◀  27 28 29 30 31 32 33  ▶▶