DCB/DBC Mobile beta
+

Région de naissance

      Région d’activités

          Activités et autres caractéristiques

              1 à 20 (de 77)
              1  2  3  4  
              HUAULT DE MONTMAGNY, CHARLES, appelé Onontio par les Amérindiens, premier gouverneur et lieutenant général de la
               
              , M. Huault de Montmagny nomme François de Champflour gouverneur de avec mission de réorganiser la défense de ce fort et de négocier avec les tribus ennemies. Le commandant se
               
              même temps que le gouverneur de Montmagny, auquel il sert de lieutenant. « C’est un fort honnête gentilhomme », écrit l’auteur de la Relation de 1636. Il est
               
              fonctions de gouverneur, mais sans en porter le titre : en 1628, dans une lettre qu’il lui écrit, le roi l’appelle « commendant en la Nouvelle-France en l’absence » du cardinal de Richelieu
               
              vers le pays agnier Tokhrahenehiaron, un des deux survivants, avec deux autres captifs libérés, pour porter une offre du gouverneur
              Montmagny, après 11 ans de bons services comme gouverneur. Le Conseil du roi avait d’abord choisi M. de Maisonneuve comme successeur, mais ce dernier avait décliné l’offre en faveur de Louis d’Ailleboust
               
              . Au cours de l’année 1637, ayant établi un camp près de Québec, il chercha à s’attirer le bon vouloir du gouverneur
              1639, le gouverneur Huault de Montmagny lui donne en roture le lopin de terre de 50 arpents qu’il
              du gouverneur de Montmagny. Sans doute remplaça-t-il dans cette fonction Bréhaut Delisle, dont on
               
              . Bien qu’un auteur accole à son nom le titre de médecin, on ne voit pas qu’il ait exercé son art au Canada. Le 2 juin 1647, le gouverneur Charles
               
              Jésuites, il entra au noviciat de la Compagnie de Jésus en 1624. Ordonné prêtre en 1635, il fut désigné pour les missions de la Nouvelle-France et débarqua à Québec en même temps que le gouverneur
               
              les seigneuries de Notre-Dame-des-Anges et de Beauport, telle que fixée au temps de Montmagny [Huault
               
              , sixième enfant de Jean Godefroy* de Lintot et de Marie Leneuf, décédé vers 1716. Le gouverneur
               
              maladies telles le scorbut, la petite vérole et la dysenterie. La guerre terminée, Oliva exerça la médecine à Saint-Thomas-de-Montmagny (Montmagny, Québec), mais en 1792 il déménagea à Québec avec sa
               
              une augmentation de ce fief. Le 24 juin de la même année, le gouverneur Huault de Montmagny lui
              médecine et la chirurgie. Il avait l’intention de pratiquer sa profession à Saint-Thomas-de-Montmagny (Montmagny), mais finalement s’installa à Pointe-Lévi (Lauzon, Lévis
              bataillon de milice du comté de L’Islet, qui prend le nom de 61e bataillon d’infanterie de Montmagny et L’Islet en avril 1869. L’année suivante, il devient membre de la nouvelle Société de
              de la milice, né à Saint-Thomas (Montmagny, Québec) le 5 septembre 1795, fils de Charles Taché et de Geneviève Michon, décédé dans sa ville natale le 30 juillet 1865
               
              , il devenait le troisième seigneur d’un domaine concédé à l’origine au gouverneur Huault de
               
              . Malapart fut commandant du fort de Trois-Rivières durant un certain temps. Il ne faut pas le confondre avec le Malepart qui arriva en juin 1636 avec Huault de Montmagny
              1 à 20 (de 77)
              1  2  3  4