DCB/DBC Mobile beta
+

Région de naissance

      Région d’activités

          Activités et autres caractéristiques

              41 à 60 (de 520)
              1  2  3  4  ...26
               
              Champlain de son arrivée et, au lieu de se tenir en sûreté dans quelque port, il tenta de remonter le fleuve à la faveur des brumes. A la
               
              ). Champlain dit de lui : « Nous n’avons connu personne qui fût un ami aussi fidèle et serviable ». Il ajoutait que Chomina inspirait le respect, possédait l’intelligence, le jugement
               
              , homme politique et seigneur, baptisé le 13 novembre 1759 à Champlain (Québec), fils de Jean-Jacques Le Blanc et de Marie Héon ; le 10 mai 1796, il épousa au même endroit Josette
               
              . Le fort de Québec leur est officiellement remis le 13 juillet. Le 22 mai 1633, comme Champlain est revenu
               
              Dugua de Monts et Champlain, ainsi que d’autres Français et 20 matelots, partirent, le 18
               
              Drapeau, né en France entre 1643 et 1645, inhumé à Champlain le 28 octobre 1708.  Arrivé au pays en 1662 ou peu avant, en
               
              -Associés pour assumer le commandement, advenant le décès de Champlain. Ses lettres de provision avaient été
               
              ), capitaine dans les troupes de la marine, major de Trois-Rivières ; il naquit à Carcassonne, France, en 1657 et mourut à Champlain en 1713. Il était le plus jeune fils de Pierre de Jordy et de Louise de
               
              décida d’attendre à Port-au-Mouton son second navire ; Ralluau et Champlain saisirent cette occasion pour
               
              . Champlain rapporte une violente querelle au sujet de la religion entre le ministre et « nostre curé », qui se battirent à coups de poing. Ce « curé » était vraisemblablement
               
              Champlain, « ses obseques furent celebrées avec toute la solemnité que l’état du païs le pouvoit permettre ». Il fut enseveli dans la chapelle de Québec
               
              Le Caron et de Champlain, et arriva à Québec en juillet. Il demeura un an au couvent de
               
              Du Gua de Monts et Champlain établirent dans l’île Sainte-Croix en 1604. On a dit qu’il
               
              fiscal et greffier. Il sera aussi notaire et, à son premier acte connu, celui du 19 mars 1687, il s’intitule « notaire royal et garde-notes au Cap-de-la-Madeleine, Champlain, Batiscan et
               
              Champlain, ne croyant pas son récit, arrêta le suspect, il le pria de bien traiter cet homme en attendant de nouvelles preuves. Erouachy passa l’hiver parmi les Abénaquis et, en avril 1629, il
               
              Champlain qui, racontant les événements de 1629, écrivait de Pierre Raye, d’Étienne Brûlé et de Marsolet
               
              Champlain et même de Chambly. Il était sur le point d’aller s’établir à Champlain. À ses charges de notaire et d’huissier royal, il ajouta, selon des documents de 1681, 1682 et 1684, celles de
              . Il était venu au Canada vers 1613, selon Champlain, qui, en 1628, parle de lui avec éloges. Couillard fut
               
              bien possible qu’il y soit venu dès 1623. Dans ses Voyages, en effet, Champlain parle, cette année
              . » L’année suivante paraissait la première édition canadienne des Œuvres de Champlain. Cette édition que Laverdière mettait au point depuis 1864 serait, au dire de Narcisse-Henri-Édouard
              41 à 60 (de 520)
              1  2  3  4  ...26