DCB/DBC Mobile beta
+

Nouvelles du DBC/DCB

Nouvelles biographies

Biographies mises à jour

Biographie du jour

MACK, THEOPHILUS – Volume XI (1881-1890)

décédé le 24 octobre 1881, à St Catharines

La Confédération

Le gouvernement responsable

Sir John Alexander Macdonald

De la colonie de la Rivière-Rouge au Manitoba (1812–1870)

Sir Wilfrid Laurier

Sir George-Étienne Cartier

Sports et sportifs

Les fenians

Les femmes dans le DBC/DCB

Les conférences de Charlottetown et de Québec en 1864

Les textes introductifs du DBC/DCB

Les Acadiens

Module éducatif

La guerre de 1812

Les premiers ministres du Canada en temps de guerre

La Première Guerre mondiale

Le pouvoir fédéral et le développement économique


En 1878, sir John Alexander Macdonald, alors chef de l’opposition à Ottawa, mena une campagne victorieuse avec sa Politique nationale, qui visait notamment à développer les provinces et les territoires de l’Ouest [V. La Politique nationale]. Les libéraux reprirent un certain nombre d’éléments de la Politique nationale lorsque, avec Wilfrid Laurier à leur tête, ils revinrent au pouvoir aux élections de 1896 [V. Le premier ministre : l’architecte du Canada moderne]. Clifford Sifton, ministre de l’Intérieur dans le cabinet de Laurier, croyait qu’un gouvernement central fort était une condition nécessaire au développement économique du pays :

Une fois installé à Ottawa [probablement en 1896], Sifton parut abandonner son radicalisme libéral d’homme de l’Ouest au profit des principes sur lesquels John Alexander Macdonald avait fondé sa politique de développement national : tarif protecteur, expansion des chemins de fer, établissement d’une population agricole dans les Prairies. Ces orientations accroîtraient l’indépendance et la diversité de l’économie canadienne, ouvriraient de nouveaux espaces au peuplement, permettraient d’avoir accès à des richesses encore inexploitées et intégreraient l’Ouest dans le dominion à la fois en tant que consommateur de produits manufacturés au pays et en tant que producteur de comestibles et d’autres biens naturels destinés au marché international. Sifton croyait aussi plus efficace de centraliser l’administration de ces mesures que d’augmenter l’autonomie régionale ou locale.

 

Pour en apprendre davantage sur le rôle du développement économique dans les relations entre les gouvernements fédéral et provinciaux, nous vous invitons à consulter les listes de biographies qui suivent.

◀◀  14 15 16 17 18 19 20  ▶▶